Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nancy, centre de gravité mondial des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI)

Triple challenge pour le Pr Laurent Peyrin Biroulet, gastroentérologue du CHRU de Nancy, qui assume cette année, des responsabilités importantes à la tête de trois sociétés savantes d’envergure sur les MICI. Le spécialiste de Nancy, qui fêtera cette année ses 45 ans, commente : « Je n’étais pas forcément candidat à ces postes mais la demande est venue des communautés elles-mêmes… Difficile de refuser ! Dans ces cas-là, il faut y aller ! » Ces sociétés savantes opératives consacrent, de fait, l’expertise du gastroentérologue dans le domaine des MICI qui commence à porter ses fruits après une quinzaine d’années de carrière : « J’ai l’image d’un fédérateur créatif qui aime construire et booster des idées. J’ai une énergie motrice que j’utilise pour mettre l’excellence mondiale de la spécialité au service de l’intérêt collectif. »

Triple challenge pour le Pr Laurent Peyrin Biroulet, gastroentérologue du CHRU de Nancy, qui assume cette année, des responsabilités importantes à la tête de trois sociétés savantes d’envergure sur les MICI. Le spécialiste de Nancy, qui fêtera cette année ses 45 ans, commente : « Je n’étais pas forcément candidat à ces postes mais la demande est venue des communautés elles-mêmes… Difficile de refuser ! Dans ces cas-là, il faut y aller ! » Ces sociétés savantes opératives consacrent, de fait, l’expertise du gastroentérologue dans le domaine des MICI qui commence à porter ses fruits après une quinzaine d’années de carrière : « J’ai l’image d’un fédérateur créatif qui aime construire et booster des idées. J’ai une énergie motrice que j’utilise pour mettre l’excellence mondiale de la spécialité au service de l’intérêt collectif. » 
Président du GETAID (https://www.getaid.org/ ). Ce Groupe d’Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du Tube Digestif, association Loi 1901, regroupe l’ensemble des centres MICI en France et des centres universitaires belge et suisse spécialisés dans recherche sur le maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique. Son but : mener des recherches académiques dans ces affections, plus particulièrement sur les stratégies thérapeutiques. Nombreuses publications dans les revues scientifiques de renom (The Lancet, Gastroenterology, Gut, etc.) Ce groupe de médecins-chercheurs est une référence dans le monde de la recherche académique en santé.  
Président élu (il en sera Président en exercice en février 2020) de la société savante européenne European Crohn’s and Colitis Organisation (ECCO) (https://www.ecco-ibd.eu/) qui organise un congrès annuel accueillant 7 000 spécialistes des MICI. Ses missions : la formation et la communication scientifique.   
Secrétaire scientifique de l’INTERNATIONAL ORGANIZATION for the study of INFLAMMATORY BOWEL DISEASE (OIBD) (https://www.ioibd.org/), seule organisation mondiale dédiée à ces maladies chroniques, fréquentes, incurables et invalidantes. Ses missions : un mélange de brainstorming et de networking, mâtiné de lobbying, pour promouvoir la santé des personnes atteintes de MICI dans le monde, en définissant l’orientation des soins, de l’éducation et de la recherche. Elle regroupe le Top 50 mondial de la spécialité, du chirurgien au pédiatre en passant par les grastroentérologues.    
Laurent Peyrin Biroulet, qui n’est pas homme à regarder dans le rétroviseur, donne à Nancy, grâce à ses nouvelles responsabilités, une visibilité nationale, européenne et mondiale du point de vue des MICI. En recherche en santé, c’est un atout pour lancer des programmes de recherche ambitieux s’appuyant sur de puissants réseaux de patients déjà constitués. Scientifiquement, c’est une opportunité élargie de partage de savoirs et de compétences. « Mais, c’est aussi la rencontre humaine ! » explique le médecin « Nous sommes une communauté très soudée qui a l’habitude de travailler ensemble pour tirer parti de ses propres ressources. Tous les médecins et les chercheurs dans le domaine des MICI collaborent sans rien demander en retour et c’est comme cela que nous grandissons. »

Plus d’information
Laurence verger
Communication recherche du CHRU de Nancy 
l.verger@chru-nancy.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.