Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouvelle convention constitutive CHU/Université

Le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux et l'Université Bordeaux Segalen reforment leur gouvernance et leur stratégie de développement. Objectif : consolider leur positionnement d'excellence au plan national et international. La convention constitutive de cette nouvelle alliance CHU-Université est signée le 22 novembre 2010 en présence d'Alain Juppé, Ministre de la défense et des anciens combattants, Maire de Bordeaux, Président du Conseil de surveillance du CHU de Bordeaux, de Jean-Louis Nembrini, Recteur de l'académie, Chancelier des universités d'Aquitaine d'Alain Hériaud, Directeur général du CHU de Bordeaux et du du Pr Manuel Tunon de Lara, Président de l'Université Bordeaux Segalen. Une démarche novatrice pour la communauté hospitalo-universitaire française !

Le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux et l’Université Bordeaux Segalen reforment leur gouvernance et leur stratégie de développement. Objectif : consolider leur positionnement d’excellence au plan national et international. La convention constitutive de cette nouvelle alliance CHU-Université est signée le 22 novembre 2010 en présence d’Alain Juppé, Ministre de la défense et des anciens combattants, Maire de Bordeaux, Président du Conseil de surveillance du CHU de Bordeaux, de Jean-Louis Nembrini, Recteur de l’académie, Chancelier des universités d’Aquitaine d’Alain Hériaud, Directeur général du CHU de Bordeaux et du du Pr Manuel Tunon de Lara, Président de l’Université Bordeaux Segalen. Une démarche novatrice pour la communauté hospitalo-universitaire française !

Cette convention précise les dispositions générales et les axes de collaborations du CHU et de l’Université qui portent sur la formation, la recherche, l’éthique, l’attractivité et l’évaluation, les fonctions logistiques et les systèmes d’information hospitalier, mais aussi la santé au travail ou bien le développement durable et l’environnement.

Des dispositions particulières relatives à la gestion des ressources humaines, personnels comme étudiants et stagiaires, mais aussi locaux et équipements partagés sont également prévues.

Un volet complémentaire porte sur la dimension novatrice et essentielle des activités de valorisation de la recherche du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur Université de Bordeaux et sur « une boîte à outils » mise à la disposition des équipes hospitalières et universitaires.

Des dispositions semblables sont prévues dans une convention à venir liant également l’Université avec le Centre de Lutte Contre le Cancer (Institut Bergonié) concernant la recherche, la formation et les emplois hospitalo-universitaires.
Par ailleurs, l’Université sera amenée à conventionner certaines missions avec le Centre Hospitalier Spécialisé Charles Perrens. »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.