Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouvelle installation en médecine physique et réadaptation

Au terme du chantier, qui a débuté le 20 mars 2000, le nouveau pavillon de Médecine Physique et de Réadaptation est entré en fonction sur le site de Bellevue le 18 juin 2002. Conforme aux orientations du Schéma Régional d'Orientation Sanitaire du 30/09/99 cet équipement participe au développement d'une filière de soins et répond aux besoins croissants en matière de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

Au terme du chantier, qui a débuté le 20 mars 2000, le nouveau pavillon de Médecine Physique et de Réadaptation est entré en fonction sur le site de Bellevue le 18 juin 2002. Conforme aux orientations du Schéma Régional d’Orientation Sanitaire du 30/09/99 cet équipement participe au développement d’une filière de soins et répond aux besoins croissants en matière de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

Adapter l’offre de soins hospitaliers au niveau régional
La région Rhône-Alpes souffre d’une répartition inégale des lits sur le territoire régional. Ainsi, le secteur 6 , dont le CHU de Saint-Etienne est la tête de réseau, présente un taux d’équipement inférieur aux indices ministériels de besoins.

Des unités de MPR spécialisées
Cette nouvelle installation est la première étape du déploiement MPR au CHU de Saint-Etienne, qui se déclinera par la mise en place :
– d’une unité de coordination,
– d’une unité post-AVC,
– d’une unité de rééducation gériatrique,
– d’une unité rachis  ambulatoire  en partenariat avec la Mutualité de la Loire,
– d’une unité de rééducation pédiatrique,
– d’une unité post-réanimation, par convention avec le Centre Médical de l’Argentière.

Une prise en charge de qualité
Véritable lieu de vie pour le patient, le nouveau service est particulièrement convivial et spacieux. Réparti sur 5 niveaux , il dispose d’une superficie totale de plus de 6 000 m2. Les nouveaux locaux permettent donc une prise en charge adaptée à la fois à des pathologies lourdes et à des séjours prolongés ainsi qu’à la réinsertion familiale et professionnelle.
Les patients bénéficient d’un plateau de rééducation exceptionnel comprenant un gymnase de 182 m2 et de quatre salles de kiné, dont deux de 120 m2 et deux de 70 m2, raccordées à la balnéothérapie. Les deux niveaux supérieurs du bâtiment sont consacrés à l’hospitalisation avec 25 chambres dont seulement 5 à deux lits. Les chambres à un lit sont spacieuses (19 m2) et adaptées à l’accueil de patients très dépendants.

La mise en réseau des soins de suite et de réadaptation
Il importe tout particulièrement de favoriser la coordination entre les services de court séjour, les services prestataires de soins de suite et de réadaptation et le réseau d’aval. Cette dynamique permet également de mettre en oeuvre une coopération exemplaire entre le secteur privé à but non lucratif (Mutualité de la Loire et Centre Médical de l’Argentière) et le secteur public (CHU).

Montant de l’opération :10 634 386,10 ¬

La Médecine Physique et de Réadaptation a pour objectif de permettre aux patients de développer des capacités suffisantes pour atteindre un niveau optimal d’indépendance physique, d’aptitudes relationnelles et d’intégration sociale et environnementale compatibles avec une vie la plus normale possible.

La pluridisciplinarité de l’équipe permet la prise en charge de différentes pathologies : hémiplégie, para-tétraplégie, poly-traumatismes, lombalgie et douleur chroniques.

Le service de médecine physique et réadaptation
Chef de service : Pr. Vincent Gautheron
Capacité en lits : 30 lits d’hospitalisation complète et 10 places de jour
Activité annuelle 2001 :
Journées : 11 526
Entrées : 397
Durée moyenne du séjour : 29,03 jours
Taux d’occupation : 81,63 %
Consultations : 2 118

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.