Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Orange, le CHU de Nice et les Pharmaciens lancent SMSoleil

SMSOLEIL : le premier service SMS d'information et de conseil sur les risques d'exposition au soleil vient d'être lancé par Orange, le réseau de pharmaciens PH@RE et le CHU de Nice.

SMSOLEIL : le premier service SMS d’information et de conseil sur les risques d’exposition au soleil vient d’être lancé par Orange, le réseau de pharmaciens PH@RE et le CHU de Nice.

Comme chaque été, chacun d’entre nous se régale de soleil, à la plage, à la campagne ou sur son balcon. Ses rayons sont bénéfiques, tant pour le moral qu’il dope, que pour le corps, à condition de ne pas en abuser et de prendre quelques précautions. Pour profiter pleinement du soleil, sans ses inconvénients, Orange expérimente, avec un réseau de pharmaciens et le CHU de Nice, « SMSoleil », une initiative qui s’inscrit dans le programme « Orange Care »…

Un projet d’information et de conseil innovant

Durant tout le mois d’août, une quarantaine de pharmacies des Alpes-Maritimes va proposer à environ 400 familles volontaires de recevoir quotidiennement et gratuitement sur leur mobile un SMS contenant :
– l’indice UV du jour,
– l’indice de protection solaire conseillé,
– un conseil pratique pour bien se protéger et des informations sur les cancers cutanés.

Exemple de message : « SMSoleil : indice UV = 6 ; protection conseillée: haute (30 à 60). Pour les enfants : chapeau+lunettes+T-shirt+crème indispensables ! ».

Le service SMSoleil développé en collaboration avec Openfarm, société spécialisée dans l’intégration de services mobiles, est disponible quel que soit l’opérateur de téléphonie mobile des 400 familles participant à l’expérimentation.

Les objectifs poursuivis par Orange et les professionnels de santé sont doubles
– évaluer l’impact de ce programme de prévention par SMS en matière d’éducation et de changements des comportements vis à vis de l’exposition au soleil,
– mesurer l’efficacité du SMS comme vecteur d’information et de prévention pour délivrer des messages de santé publique.

A ces fins, chaque participant sera invité à compléter et à retourner un questionnaire à l’issue de cette expérimentation.

Cette action s’inscrit dans le programme Orange Care qui vise à mettre l’innovation mobile au service de la santé et du bien-être. Parmi les autres initiatives « Orange Care » expérimentées, on peut citer le bracelet-téléphone Columba pour les malades d’Alzheimer, le service mobile d’assistance géo-localisée, le programme d’aide au sevrage tabagique par SMS, etc.

Orange
Filiale de France Télécom, Orange est l’un des leaders mondiaux de la téléphonie mobile. En France, Orange est le premier opérateur de télécommunications mobiles avec plus de 21,4 millions de clients au 30 juin 2005.

Le CHU de Nice
Depuis plusieurs années, le CHU de Nice est impliqué fortement dans l’intégration des nouvelles technologies au niveau de la santé, tels l’observance, l’alerting, la prévention et l’éducation.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.