Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ouverture du Centre Laser Universitaire Dermatologique du CHU de Nice

Le nouveau Centre Laser Universitaire en dermatologie du CHU de Nice, plus important centre public de France, accueillera ses premiers patients jeudi 1er septembre 2011.

Le nouveau Centre Laser Universitaire en dermatologie du CHU de Nice, plus important centre public de France, accueillera ses premiers patients jeudi 1er septembre 2011.
Le Centre est équipé de lasers de toute dernière génération pour des soins variés. Les indications sont nombreuses :
–          indications vasculaires (angiomes plans, couperose, varicosités des membres inférieurs, malformations vasculaires, taches rubis …)
–          resurfaçage, ridules et autres signes de photovieillissement de la peau, cicatrices, greffes vitiligo
–          verrues, ongles incarnés, traitement de certaines tumeurs cutanées bénignes)
–          traitement des lésions pigmentaires (taches brunes, naevus de Ota, mosaïcisme pigmentaire, hamartome de Becker…) et les tatouages
–          vitiligo, psoriasis, pelade localisée et certains lymphomes cutanés
–          épilation laser sur tout type de peau.
Les nouveaux lasers et techniques apparentées (radiofréquence, ultrasons ultrapulsé …) sont évalués en permanence dans le Centre Laser offrant aux patients la possibilité de bénéficier en priorité des avancées techniques.
La garantie d’une dimension universitaire de renommée internationale
Dans le cadre de ses missions, le CHU de Nice assure la formation des futurs médecins et des enseignements post-universitaires sont régulièrement organisés par des professeurs d’université spécialisés en dermatologie.
La recherche clinique, particulièrement active en dermatologie au CHU de Nice place le Centre Laser au niveau international.
Un accueil ajusté aux contraintes de tous
L’accès est particulièrement facilité grâce à un parking gratuit indépendant et dédié. Quelques pas suffisent pour se diriger sur la plateforme du Centre Laser qui se situe au rez-de-chaussée de l’hôpital Archet 2.
L’amplitude des horaires d’ouverture tient compte du rythme des patients :
Du lundi au vendredi : de 9h à 20h
Le samedi matin de 9h à 12h
Le secrétariat assure les prises de rendez-vous ainsi que la facturation dans une unité de lieu et de personne. Des rendez-vous peuvent également être pris directement auprès du dermatologue du patient si ce dernier utilise le Centre Laser.

Des locaux spacieux et équipés

La salle d’attente agréable et lumineuse avec télévision reçoit les patients dans les meilleures conditions. Elle est équipée de distributeurs de boissons chaudes et froides. Des toilettes (dont un pour personne à mobilité réduite) sont mises à disposition.  Chaque salle de traitement est climatisée. D’environ 12 m2 chacune, les équipements sont  neufs et multiples.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”