Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Parcours managérial : un dispositif de formation innovant interdisciplinaire

Le CHRU de Nancy et le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) Grand Est ont conçu une nouvelle formation intitulée « Parcours managérial » lancée en février 2016. L'objectif est d’accompagner des managers issus de professions différentes vers un projet commun tourné vers l’optimisation du service rendu aux patients. La particularité du programme réside dans la composition interdisciplinaire des promotions. Chacune réunit un nombre égal de médecins, de cadres soignants et de cadres chargés de fonctions techniques, administratives ou logistiques. Le cursus alterne temps collectifs et ateliers individuels.

Le CHRU de Nancy et le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) Grand Est ont conçu une nouvelle formation intitulée « Parcours managérial » lancée en février 2016. L’objectif est d’accompagner des managers issus de professions différentes vers un projet commun tourné vers l’optimisation du service rendu aux patients. La particularité du programme réside dans la composition interdisciplinaire des promotions. Chacune réunit un nombre égal de médecins, de cadres soignants et de cadres chargés de fonctions techniques, administratives ou logistiques. Le cursus alterne temps collectifs et ateliers individuels.
Etablissement hospitalo-universitaire, le CHRU de Nancy est une organisation complexe, aux acteurs multiples possédant un grand nombre de compétences. Dans le contexte de refondation de l’établissement, d’évolution de la législation, de développement du numérique, des nouvelles attentes des usagers, l’implication et l’expertise de l’encadrement soignant et non soignant sont des opportunités pour donner corps aux projets et initier des réponses innovantes aux situations rencontrées.

 Enjeux du parcours managérial 

– doter les managers des principaux outils de compréhension dans les domaines du changement, de la communication et du management
– permettre le développement d’une culture managériale commune aux différents métiers de l’hôpital et de pratiques davantage harmonisées 
– permettre un apprentissage par la réflexivité et l’action 
– aider les managers à mieux gérer les changements et les problématiques qui se posent à eux, au service du mieux-être de tous et de l’optimisation des parcours des usagers à l’hôpital
Il s’agit d’aider les managers à dépasser la dimension disciplinaire de leur activité, et de faire émerger une équipe pluridisciplinaire de management aux compétences renforcées. 

 La pédagogie s’appuie sur :  

– l’alternance de temps collectifs avec des moments d’accompagnement individuel
 – une logique interprofessionnelle pour l’apprentissage du travail ensemble par la confrontation d’objectifs et de cultures métier favorisant la transversalité.  
– des ateliers individuels d’environ deux heures en face à face avec le formateur durant lesquels sont simulés des entretiens (à partir de cas réels – situations type recadrage, conflit, résistance au changement, blocage), enregistrés puis analysés. L’objectif : faire prendre conscience à chacun de ses potentiels personnels, cibler les points d’amélioration dans ses comportements et manières d’agir et mettre en place le nouveau comportement adapté. 
– un rythme volontairement soutenu mais pas trop long : une rencontre en collectif ou en individuel tous les mois, sur une durée de 4 à 6 mois
La demande pour cette formation est de plus en plus importante : les inscriptions notamment des médecins sont croissantes. Une soirée réunira les bénéficiaires de cette formation le 11 décembre 2017 à Nancy afin d’envisager les perspectives d’évolution du dispositif. D’ores et déjà, en lien avec cette formation, un réseau interdisciplinaire d’échanges est en train de se développer au niveau des managers du CHRU de Nancy.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.