Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Paris-Pékin en mode coopération santé

Martin Hirsch, directeur général, et dix professionnels de l’Assistance-Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) participent aux Rencontres France Chine de la santé qui se tiendront à Pékin du 15 au 17 août prochain.
Martin Hirsch, directeur général, et dix professionnels de l’Assistance-Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) participent aux Rencontres France Chine de la santé qui se tiendront à Pékin du 15 au 17 août prochain.
Ce forum, à l’initiative du Club Santé Chine, d’Ubifrance, du service des Affaires sociales de l’Ambassade et du ministère de la santé chinois, se tiendra en parallèle avec la conférence « China Health Forum » rendez-vous annuel des décideurs chinois.
Les Rencontres France-Chine de la Santé font partie intégrante de la programmation officielle du Cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques franco-chinoises qui est célébré cette année.
Martin Hirsch animera une table ronde sur la prise en charge de maladies chroniques telles que le cancer, le diabète et les pathologies cardio-vasculaires qui constituent un enjeu majeur de santé publique aujourd’hui en Chine.
Il présidera avec le directeur général de la Santé Chinoise un symposium AP-HP centré sur la gestion des urgences, l’antibio-résistance, les filières de soins en gériatrie, les laboratoires de typage HLA et la recherche clinique.
A cette occasion, l’AP-HP signera deux accords cadres ; l’un concernant la coopération avec l’hôpital Chinois Xinhua de Shanghai, le second avec un partenaire privé organisant les prises en charge de patients Chinois à l’AP-HP.
L’AP-HP  a déjà signé deux accords de coopération ; le premier avec le Beijing Union Medical Center considéré comme l’hôpital numéro 1 en Chine, et avec le bureau municipal de la santé de Pékin pour l’animation du centre de formation à la médecine d’urgence et pour le projet de déploiement d’une hospitalisation à domicile (HAD) gériatrique…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.