Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Simulateur de conduite automobile pour personne à mobilité réduite

Le Service de Médecine Physique et de Réadaptation du CHU de Nice, Hôpital de l'Archet, vient d'acquérir un simulateur de conduite automobile pour personne à mobilité réduite offert par le Conseil Général et le Fonds d'entraide et de solidarité du groupe GMF.

Le Service de Médecine Physique et de Réadaptation du CHU de Nice, Hôpital de l’Archet, vient d’acquérir un simulateur de conduite automobile pour personne à mobilité réduite offert par le Conseil Général et le Fonds d’entraide et de solidarité du groupe GMF.

Cette acquisition s’inscrit dans une prise en charge globale du handicap aussi bien dans une dimension de prévention que de réinsertion et dans une action départementale de collaboration avec les services de la Sécurité Routière de la Préfecture des Alpes-Maritimes et du service du permis de conduire.

Ce matériel est destiné à l’évaluation des capacités et des compétences en situation pratique. Il propose des compensations nécessaires à la conduite automobile chez les handicapés, notamment post-traumatisés avec lésions cérébrales ou sur maladie neurologique évolutive. Il doit permettre non seulement de mieux rééduquer ces patients mais aussi de mener des actions de prévention par une nouvelle évaluation de leur comportement en condition de circulation routière. Il permettra un réentraînement et apprentissage aux commandes adaptées, à orienter les personnes handicapées vers les procédures d’aménagement et de réévaluation en coopération avec les services administratifs départementaux.

L’acquisition de ce matériel est le fruit d’un travail collaboratif entre le service de Médecine Physique du CHU de Nice, le milieu associatif concerné et les services administratifs du département. Le financement a été obtenu grâce à des subventions à part pratiquement égale du Conseil Général et de la Compagnie d’Assurance GMF à qui nous apportons nos remerciements.

Notons que ce type de matériel est déjà utilisé dans plusieurs centres de prise en charge du handicap moteur en France mais pour la première fois il est placé dans une véritable interface entre milieu rééducatif et service administratif de la Sécurité Routière.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.