Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lymphomes : le CHU de Nantes publie dans le New England Journal of Medecine

Le New England journal of Medecine, première revue scientifique mondiale, vient de publier le résultat d’une étude du groupe coopérateur LYSA et coordonnée par le Pr Steven Le Gouill, service d’hématologie du CHU de Nantes dans le traitement du lymphome à cellules du manteau. Les résultats montrent que la survie des patients est prolongée quand un traitement visant à renforcer les défenses immunitaires est prescrit après la chimiothérapie.

Le New England journal of Medecine, première revue scientifique mondiale, vient de publier le résultat d’une étude du groupe coopérateur LYSA et coordonnée par le Pr Steven Le Gouill, service d’hématologie du CHU de Nantes dans le traitement du lymphome à cellules du manteau. Les résultats montrent que la survie des patients est prolongée quand un traitement visant à renforcer les défenses immunitaires est prescrit après la chimiothérapie.

Les lymphomes sont des cancers du sang se développant dans le tissu lymphatique. Relativement fréquents, ils se placent en France au 6e rang des cancers. Le lymphome à cellules du manteau en est une forme rare (6% des lymphomes) et tire son nom d’une zone située dans les ganglions et que l’on appelle la zone du manteau. C’est dans cette zone que se trouvent les cellules cancéreuses dans cette maladie.

Le Pr Steven Le Gouill a réalisé l’étude clinique sur l’efficacité du Rituximab au CHU de Nantes

Une amélioration de la survie après chimio

L’étude clinique conduite dans plusieurs centres français et belges sous la direction du Pr Steven Le Gouill démontre que l’ajout d’une immunothérapie – le Rituximab – après la chimiothérapie prolonge la survie des patients.
299 patients ont participé à cette étude dont 11 pris en charge au CHU de Nantes. Actuellement plus d’une soixantaine de patients sont suivis au CHU de Nantes pour un lymphome à cellules du manteau.

Le CHU de Nantes a la pointe en hématologie

Le service hématologie du CHU de Nantes est un centre de référence mondial dans la prise en charge des cancers du sang (lymphomes, myélomes, leucémie…).Cette publication atteste de la position active du CHU dans le domaine de la recherche avec des équipes pluridisciplinaires qui offrent au patient la possibilité de bénéficier des dernières avancées, en déployant au quotidien l’excellence de leurs compétences et savoir-faire au service du patient.
Pour en savoir plus :
The New England Journal of Medecine
Groupe coopérateur LYSA

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.