Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un histoire de coeur entre médecins caennais et enfants cambodgiens

En 2005, le Docteur Gérard Babatasi, chirurgien cardiaque et co-fondateur du Centre de Cardiologie de Phnom Penh au Cambodge* invitait le Professeur Gilles Grollier, cardiologue au CHU de Caen pour une mission d'une semaine afin d'opérer et d'enseigner la technique de dilatation mitrale percutanée aux équipes cambodgiennes.

En 2005, le Docteur Gérard Babatasi, chirurgien cardiaque et co-fondateur du Centre de Cardiologie de Phnom Penh au Cambodge* invitait le Professeur Gilles Grollier, cardiologue au CHU de Caen pour une mission d’une semaine afin d’opérer et d’enseigner la technique de dilatation mitrale percutanée aux équipes cambodgiennes.

Le Cambodge est l’un des pays les plus pauvres au monde et les besoins humanitaires sont énormes” explique le Dr Babatasi. Le recrutement des opérés se fait dans les villages par des cardiologues en mission. La plupart des familles doivent vendre tous leurs biens pour payer le voyage jusqu’à la capitale. Au Centre Cardio-vasculaire,une seconde sélection est effectuée par les équipes médicales. C’est un choix dramatique, mais seules les meilleures indications sont traitées.

Les suites post-opératoires sont simples ; les patients sont extubés le soir même. Le taux d’échecs est de 3% comme en France ; les malades n’ont pas de pathologies associées car ils n’ont pas été sensibilisés aux antibiotiques, aucune sternite n’est à déplorer en poste opératoire ou infection nosocomiale”.

Treize patients souffrant de rétrécissement mitral dit “maladie du pauvre” et 12 jeunes patients présentant diverses pathologies congénitales : persistance du canal artériel, communication inter-auriculaire ou ventriculaire, tétralogie de Fallot ont ainsi pu reprendre une vie normale. Ils ont une faculté de récupération remarquable ; quand on sait que sans la “Chaîne”, ils seraient condamnés à une mort certaine” souligne le Pr Gilles GROLLIER.

Les deux médecins caennais ont aussi consacré une partie de leur temps à la formation des médecins cambodgiens. “Nous avons des nouvelles régulières grâce à internet, ils nous attendent avec
impatience. Ils ont une prodigieuse soif d’apprendre. Là-bas tout est basé sur la bonne volonté et l’ingéniosité”. Depuis cette première mission, le Dr Gérard Babatasi et le Pr Gilles Grollier sont déjà repartis plusieurs fois, notamment en novembre 2007 accompagnés par Brigitte Le Brethon, député-maire de Caen, désirant montrer l’implication de la ville pour cette cause.

Prochaine mission du 16 au 31 mai 2007, en Afghanistan à l’Hôpital de KABOUL ; les deux médecins seront accompagnés de deux infirmières de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire du C.H.U..

*Le Centre de Cardiologie de Phnom Penh été ouvert en 2001 avec la “Chaîne de l’espoir”. Le Dr Gérard Babatasi, chirurgien cardiaque, au CHU de Caen est membre du conseil d’administration de l’association présidée par le Pr Alain Deloche.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”