Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un IFR tourné vers les techonologies de la santé à Saint-Etienne

Saint-Etienne vient de créer le 143e Institut Fédératif de Recherche* français spécialisé en sciences et technologies de la santé.

Saint-Etienne vient de créer le 143e Institut Fédératif de Recherche* français spécialisé en sciences et technologies de la santé.

Une économie de moyens et un contexte porteur ont conduit le Pr Christian Alexandre, doyen de la faculté de Médecine, en lien avec Didier Bernache-Assollant, directeur du Centre Ingénierie et Santé de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, à présenter un dossier à l’INSERM pour créer un IFR tourné vers les technologies de la santé. Le thème, particulièrement original, a retenu l’attention de cet organisme qui a donné un avis très favorable. La création de l’IFR s’est appuyée sur les forces vives que représentent l’Ecole Nationale Supérieure des Mines, le pôle santé en cours de constitution sur le campus hospitalo-universitaire Nord ainsi que l’existence des équipes de recherche.

L’expérience stéphanoise est exceptionnelle puisque c’est la première fois en France qu’un IFR est mis en place en partenariat avec une grande école, celle des Mines, des laboratoires de recherche de la faculté de Médecine, des services comme le CHU et l’Institut de Cancérologie de la Loire (ICL).

La constitution d’un important pôle santé à l’Hôpital Nord, tourné vers les technologies de la santé, devrait contribuer à la réussite du projet. Il réunira la faculté de Médecine, le futur Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport ainsi que le Centre Ingénierie et Santé.

Les compétences, en matière de technologies de la santé, développées par l’Ecole Nationale Supérieure des Mines ont tout naturellement permis de créer avec la faculté de Médecine un double diplôme de médecin ingénieur que va proposer le Centre Ingénierie et Santé.

En 2008, un nouveau dossier devra être déposé pour pérenniser l’IFR qui est actuellement en phase expérimentale. Ne disposant pas de budget, l’IFR bénéficie aujourd’hui d’un fort soutien des collectivités territoriales, notamment Saint-Etienne Métropole et le Conseil général de la Loire, ainsi que du CHU, de l’ICL et de l’Université Jean-Monnet. L’obtention d’un budget par l’INSERM permettra ensuite de créer une vraie plateforme technique.

Equipes de recherche et services cliniques parties prenantes dans l’IFR

– l’unité INSERM de Laurence Vico sur la Biologie du tissu osseux (étude des biomatériaux de substitution)
– le CIC-EC du Pr Hervé Decousus sur l’épidémiologie clinique
– les équipes d’accueil du Pr Bruno Pozzetto sur la recherche en vaccination dans le SIDA et du Pr Philippe Gain sur la greffe de cornée (amélioration des techniques de conservation des greffons)
– le service clinique du Pr Bernard Laurent sur la douleur en lien avec le Pr Fabrice-Guy Barral sur l’imagerie cérébrale
– le laboratoire du Pr Christian Genin sur l’immunologie et la vaccination en cancérologie
Dans le domaine de la cancérologie :
– l’équipe du Pr Franck Chauvin sur l’éducation des patients
– l’équipe du Pr Cottier et du Pr Jean-Michel Vergnon sur les risques cancéreux apportés par les poudres

*Définition IFR Il y a une quinzaine d’années, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) a pris l’initiative de créer des Instituts Fédératifs de Recherche (IFR). L’objectif était de regrouper des équipes de recherche en créant des plateaux techniques autour d’un thème, en vue de mutualiser les ressources. Cette expérience s’est avérée très efficace. Depuis, elle a été développée conjointement avec le ministère de l’éducation nationale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.