Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une prostatectomie pratiquée à Limoges est projetée à Hambourg

Au CHU de Limoges, une prostatectomie (ablation de la prostate) a été réalisée sous coelioscopie avec un nouveau bistouri. Mais au-delà de la technicité de cette pratique chirurgicale, cette opération était retransmise dans l'amphithéâtre du centre de formation chirurgicale de Hambourg, devant 300 chirurgiens européens.

Au CHU de Limoges, une prostatectomie (ablation de la prostate) a été réalisée sous coelioscopie avec un nouveau bistouri.
Mais au-delà de la technicité de cette pratique chirurgicale, cette opération était retransmise dans l’amphithéâtre du centre de formation chirurgicale de Hambourg, devant 300 chirurgiens européens.

Cette opération s’est déroulée le vendredi 22 avril dans le service de chirurgie urologique du CHU de Limoges. Menée sous coelioscopie, et retransmise en Allemagne par vidéotransmission, cette opération a permis aux chirurgiens qui ont suivi les gestes du docteur Paulhac durant deux heures et quart de mesurer l’intérêt de ce nouveau bistouri, déjà testé à Limoges quelques jours plus tôt.
Le service de chirurgie urologique du CHU de Limoges compte près d’une centaine d’interventions chirurgicales sous coelioscopie. Une coelioscopie consiste à visualiser le contenu de la cavité abdominale au moyen d’une caméra montée sur un endoscope, le coelioscope.

Encouragé par les professeurs Colombeau et Dumas, le docteur Paulhac s’est orienté depuis plusieurs années vers cette technique beaucoup moins invasive que la chirurgie traditionnelle. Il explique que la chirurgie sous coélioscopie est beaucoup moins traumatisante que la chirurgie classique, puisqu’elle permet de pratiquer des incisions de la paroi abdominale beaucoup plus petite qu’une intervention chirurgicale classique.

Ce type d’intervention reste néanmoins complexe, mais au final, le patient y gagne en confort, souffre moins et peut quitter l’hôpital plus rapidement. Le geste du chirurgien est également plus précis. Beaucoup d’avantages qui ont conforté les professionnels du CHU de Limoges dans leur choix d’avoir recours à ce type d’intervention. On estime d’ailleurs que prés d’un quart des patients qui devront subir une intervention chirurgicale pourront bénéficier de cette nouvelle technique, aujourd’hui en bonne voie pour devenir la chirurgie de demain.

Comment se déroule un examen ?

La coelioscopie relève de la chirurgie et nécessite une anesthésie générale. Le chirurgien pratique une petite incision près du nombril par laquelle il introduit l’endoscope. Il pique ensuite la paroi abdominale à l’aide d’une aiguille par laquelle il insuffle du gaz pour distendre le ventre.
Pour une intervention chirurgicale, le chirurgien pratique d’autres petites incisions dans le bas-ventre par lesquelles il peut introduire des instruments chirurgicaux dits de « coeliochirurgie » (pince, bistouri, ciseaux). Le chirurgien peut suivre ses mouvements sur un écran de contrôle. Ce type d’intervention dure en moyenne deux heures et demi.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.