Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

1, 2, 3, juin – 500 Ferrari sur la ligne de départ !

15 000 spectateurs assisteront à une parade exceptionnelle : 500 Ferrari de légende vrombissant sur le circuit du Val-de-Vienne (86), les 1er, 2 et 3 juin 2012. Un événement « Sport et Collection » organisé au profit de la recherche contre le cancer au CHU de Poitiers. En 2012, les dons seront destinés à l’acquisition d’un équipement exceptionnel l’électroporation utilisé dans un premier temps pour traiter certaines tumeurs du foie et du pancréas. L’édition 2011 avait permis de recueillir 300 000 €. Un exploit à relever...

15 000 spectateurs assisteront à une parade exceptionnelle : 500 Ferrari de légende vrombissant sur le circuit du Val-de-Vienne (86), les 1er, 2 et 3 juin 2012. Un événement « Sport et Collection » organisé au profit de la recherche contre le cancer au CHU de Poitiers. En 2012, les dons seront destinés à l’acquisition d’un équipement exceptionnel l’électroporation utilisé dans un premier temps pour traiter certaines tumeurs du foie et du pancréas. L’édition 2011 avait permis de recueillir 300 000 €.  Un exploit à relever !
Avec 4 ou 5 Ferrari 333 SP, une Maserati MC 12 compétition, une Ferrari 575 GTC, une Ferrari 550 XL, des Ferrari historiques de compétition et bien d’autres surprises, le plateau séduira les amateurs de très grosses cylindrées … .
A noter la 1ère manche du Trofeo Ferrari (essais chrono vendredi 18 H, épreuves samedi 11 H et 15 H).

L’électroporation : nouvelle méthode pour traiter efficacement les tumeurs cancéreuses dites évoluées
Cette technique, basée sur l’utilisation d’un courant électrique qui circule entre des électrodes entourant la tumeur, provoque l’ouverture de trous dans la membrane cellulaire à détruire.
Les plus de ce traitement innovant : les structures nobles (artères, veines, nerfs…) ne sont pas altérées par le champ électrique. L’intervention peut se dérouler par voie chirurgicale (ouverture de l’abdomen dans le cas des tumeurs digestives par exemple), ou par voie percutanée sous contrôle radiologique (sans ouverture).

Actuellement seules 15 équipes au monde utilisent ce procédé avec de premiers résultats prometteurs. A Poitiers, le projet a été proposé par le professeur Jean-Pierre Tasu du service de radiologie et les professeurs Michel Carretier et Jean-Pierre Faure du service de chirurgie viscérale. Dans un premier temps l’électroporation sera réservée à certaines tumeurs cancéreuses du foie et du pancréas. Les indications seront ensuite élargies aux cancers du rein, de la prostate et du poumon. Cet équipement s’inscrit dans le cadre du projet de développement du pôle régional de cancérologie du CHU de Poitiers.

En savoir plus sur Sport et Collection

Répondant à l’invitation du Club Ferrari France, « 500 Ferrari contre le cancer » et du Rotary club Civray Sud-Vienne, 1 000 automobiles de course, de sport et de prestige de toutes marques et de toutes époques et venues de toute l’Europe prennent part à Sport et Collection . La 18ème édition de cet événement caritatif exceptionnel se déroulera u les 1er, 2 et 3 juin 2012 sur le Circuit du Val de Vienne, près de Poitiers.
Depuis sa création en 1995, Sport et Collection a déjà remis 2,3 millions d’euros au CHU de Poitiers pour la recherche contre le cancer, dont 300 000 euros en 2011.  L’objectif : remettre un 3ème million d’euros d’ici le 20ème anniversaire en 2014 !
Association Sport et Collection : tél : 05 49 39 34 25 – courriel : sport.et.collection@free.fr site internet : www.sportetcollection.info

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.