Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

7 propositions pour l’évaluation des CHRU

Réunies aux Assises de Strasbourg, les 17 et 18 mars 2005, les trois conférences hospitalo-universitaires - Conférence des Doyens de faculté de médecine, Conférence des Directeurs Généraux de CHU, Conférence des Présidents de CME de CHU - ont présenté à Monsieur Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille, sept mesures nouvelles pour que l'évaluation des CHU prenne davantage en compte leur rôle pivot dans le système de santé et leurs missions spécifiques de soins de recours, d'innovation, d'enseignement et de recherche. (A découvrir les photos de l'événement et les retombées presse...)

Réunies aux Assises de Strasbourg, les 17 et 18 mars 2005, les trois conférences hospitalo-universitaires – Conférence des Doyens de faculté de médecine, Conférence des Directeurs Généraux de CHU, Conférence des Présidents de CME de CHU – ont présenté à Monsieur Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille, sept mesures nouvelles pour que l’évaluation des CHU prenne davantage en compte leur rôle pivot dans le système de santé et leurs missions spécifiques de soins de recours, d’innovation, d’enseignement et de recherche.

Les responsables ont insisté sur la nécessité de conduire l’évaluation des CHU en partenariat avec les gestionnaires et les professionnels de santé, les responsables de la société civile et des experts nommés par les ministères chargés de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la santé.

Evaluation de l’enseignement et de la recherche

1 – Elle doit être harmonisée (avec le contrat quadriennal recherche et l’évaluation quadriennale des enseignants) et régulière (tous les 10 ans, avec un rapport d’étape tous les 5 ans).

2 – L’évaluation scientifique doit dégager la pertinence au niveau de l’établissement de la stratégie des activités de recherche, la cohérence et la faisabilité des moyens dédiés à la réalisation des projets définis par l’établissement. Elle doit être transparente, et faire appel à des experts extérieurs, avec communication des résultats aux équipes évaluées.

3 – Au plan individuel, cette évaluation doit être prise en compte pour les nominations et la promotion des enseignants hospitalo-universitaires, notamment pour leurs activités pédagogiques

Evaluation des pratiques médicales

4 – L’évaluation quinquennale de chaque praticien doit se faire en fonction de la satisfaction aux exigences de l’E.P.P. (évaluation des pratiques professionnelles) et de l’adéquation de ses pratiques avec la politique du CHU auquel il est lié par contrat.

5 – L’accréditation des établissements doit prendre en compte davantage la spécificité des missions de soins des CHU (référence, innovation, …)

Evaluation du management

6 – Au sein des CHU, un intéressement collectif et individuel doit être mis en place pour les différents niveaux de responsabilités, notamment pour ceux liés aux contrats de pôles.

7 – La mobilité intra et inter-CHU, inter-régionale, voire nationale ou européenne, doit être rendue opérationnelle pour les équipes tant de direction que médicales.

Philippe Douste-Blazy, Ministre des solidarités, de la santé et de la famille prêt à réaliser un classement des services hospitalo-universitaires avec l’aide méthodologique des responsables hospitalo-universitaires.

Conférence de presse : Une évaluation des CH et U concertée et adaptée à leurs missions

De gauche à droite : Professeur Pierre Fuentes, Président de la Conférence des Présidents de Commissions Médicales d’Etablissements de CHRU, Président de la CME de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille, Professeur Bernard Charpentier, Président de la Conférence des Doyens de Facultés de médecine, Doyen de la Faculté de médecine de Paris-Sud, Monsieur Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU, Directeur Général du CHU de Strasbourg

Retombées presse au 21 mars 2005

Presse nationale

17 mars 05
Les Echos
– L’intéressement est en passe de se développer dans les hôpitaux
AFP – M. Douste-Blazy pour un « hit-parade des services hospitalo-universitaires »

18 mars 05
Le Figaro – Hôpitaux, Douste-Blazy prêt à faire un hit-parade
TF1 journal de 20h – Tournage dans le service du Pr Francis Schneider

19 mars 05 et 20 mars 05
Le Figaro – Les CHU prônent l’évaluation et l’intéressement
Libération – Questions à Paul Castel, directeur de CHU

Presse régionale

17 mars 05 18h rediffusée le 18 aux journaux du matin
France bleu Alsace – Interview de Paul Castel
France 3 Alsace 19/20 – Tournage dans le service du Pr Jaeck (enquête ISO )

18 mars 05
Dernières Nouvelles d’Alsace – L’évaluation comme thème central
L’Alsace – Sept propositions pour évaluer les CHU

Presse spécialisée

9 mars 2005
APM – Les IXèmes assises hospitalo-universitaires aborderont le thème de l’évaluation

14 mars 05
Panorama du Médecin – Bernard Charpentier : l’évaluateur des CHU

17 mars 05
APM – Malgré l’inquiétude des responsables hospitaliers universitaires, le ministre de la Santé réaffirme sa volonté de moderniser la recherche dans les CHU

18 mars 05
APM – Les responsables hospitalo-universitaires font sept propositions sur l’évaluation au gouvernement

21 mars 05
Le Quotidien du médecin – Les CHU veulent développer la culture de l’évaluation
Hospimédia – Assises hospitalo-universitaires – Les propositions des CHU pour une évaluation sur mesure

Pour plus d’information :
./fileadmin/reseau-chu/docs/dossier_de_presse_IX_assises.pdf

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”