Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

Auteur / Etablissement : ,
A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

Face au manque de temps que subissent et dénoncent trop souvent les soignants – sollicités par des tâches logistiques qui réduisent obligatoirement la qualité d’administration du soin-, le CHU de Reims a souhaité réagir en ouvrant cette année un poste de « logisti-soins« . Son rôle ? Assurer un lien plus que nécessaire entre les soignants et les plateformes logistiques, venant ainsi compléter une équipe médicale pluridisciplinaire. Doté d’un rôle de gestionnaire, le logisti-soins est désormais charge des activités de restauration, des consommables (commandes, linge, produits d’entretien, etc.) ou de la maintenance préventive du matériel biomédical.

Crédit : CHU de Reims

Une réorganisation de la gestion des stocks : le dispositif « plein-vide »

Interlocuteur privilégié des soignants en termes de besoins matériels, le logisti-soins assure le réapprovisionnement des soignants grâce au dispositif appelé « plein-vide ». A l’aide de pastilles de couleurs, le soignant et le logisti-soins communiquent ensemble sur la gestion des stocks. Par une pastille rouge, le soignant envoie le signal d’une rupture de stock. Le logisti-soins passe ensuite commande en scannant simplement le code-barre sur le bac indiqué, s’assurant ainsi de répondre rapidement à la demande et de réduire les délais d’attente. 

Pour rassurer le soignant et lui confirmer que la commande est bien passée, celui-ci appose directement une pastille orange. Pour finir, le bac enfin complété est signalé par une pastille verte. Grâce à cette organisation logistique, le soignant n’a plus à se soucier des stocks et de leur rangement. Le temps dégagé par l’intermédiaire du logisti-soins lui permet donc de mieux se consacrer à ses patients. « On a gagné énormément de temps puisqu’on a plus à faire les commandes et à les ranger. », explique Chantal Vallon, cadre de santé « Ce temps-là était plus précieux pour nos patients. » renchérit Agnès Thierry, aide-soignante. 

Crédit : CHU de Reims

Un gain de temps… mais pas seulement 

Si cette réorganisation permet non seulement aux équipes de gagner un temps indispensable à la qualité du soin, il n’en reste pas moins que d’autres avantages sont reconnus par le personnel soignant. Être au clair sur le rangement et son organisation facilite et fluidifie l’accès au matériel dont il a besoin, mais cette nouvelle gestion permet aussi au soignant d’éviter les surplus et les pertes ou, à l’inverse, les ruptures de stock. Permettant une attention plus poussée à la gestion des réserves, il n’est plus question de gaspillage des consommables au Nouvel Hôpital du CHU de Reims. 

La rédaction avec le CHU de Reims

INFOS PRATIQUES 

Pour devenir logisti-soins : 

  • Être titulaire d’un diplôme en lien avec les activités de logistique 
  • Profils aide-soignant, ASH ou hôtelier au sein d’un hôpital. 

Possibilité de déposer une candidature auprès du CHU de Reims en suivant ce lien

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.