Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

AVC : 1re étude nationale comparative

Le CHU de Nancy est promoteur de l'étude nationale THRACE à laquelle participent 31 centres français et 480 patients (240 dans chaque groupe de randomisation) avec un AVC sévère datant de moins de 3 heures. Contrôlée, multicentrique, randomisée avec évaluation médico-économique, l'étude est financée par le programme de Soutien aux Techniques Innovantes Coûteuses (PSTIC) 2009 du ministère de la Santé.

Le CHU de Nancy est promoteur de l’étude nationale THRACE à laquelle participent 31 centres français et 480 patients (240 dans chaque groupe de randomisation) avec un AVC sévère datant de moins de 3 heures. Contrôlée, multicentrique, randomisée avec évaluation médico-économique, l’étude est financée par le programme de Soutien aux Techniques Innovantes Coûteuses (PSTIC)2009 du ministère de la Santé.

L’étude THRACE vise à déterminer si une approche combinée des techniques médicamenteuse et mécanique sur des patients victimes d’un AVC modéré à sévère est plus efficace qu’une approche standard.

Il existe 2 voies possibles pour le traitement de l’AVC
– approche médicamenteuse, thérapeutique standard : la thrombolyse Intra-Veineuse (IV). Son efficacité a été montrée dans les 3 heures suivant le début des signes de l’AVC. Elle est d’autant plus efficace que débutée tôt.
– approche mécanique ou thrombectomie intracrânienne : elle consiste à retirer mécaniquement le caillot qui obstrue l’artère pour la reperméabiliser et rétablir le flux sanguin dans le territoire cérébral concerné. Effectuée sous contrôle de l’imagerie et possible sans anesthésie générale. Avantage théorique sur l’approche chimique : absence d’injection de thrombolytique, réduisant ainsi le risque pour le patient de complications hémorragiques. Traitement proposé pour les contre-indications de la thrombolyse : chirurgie récente, saignement récent…

Investigateur principal Pr Serge Bracard, chef du service de Neuroradiologie, CHU de Nancy
Co-investigateur principal Pr Xavier Ducrocq, neurologue, CHU de Nancy
Coordination et gestion de l’étude, de sa mise en place jusqu’à la publication des résultats : CIC-EC Inserm CIE6 de Nancy, sous la direction du Pr Francis Guillemin
– Organisation technique de l’analyse des données imagerie de l’étude : CIC-IT CIT801 de Nancy sous la coordination de Cédric Pasquier

L’accident vasculaire cérébral est un problème majeur de santé publique : en France c’est la 3e cause de décès, la 1re cause de handicap acquis de l’adulte et la 2e cause de démence après la maladie d’Alzheimer.

Contact
Kossar HOSSEINI, chargée de projet CIC EC
03 83 85 93 02

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”