Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La peau et ses propriétés biophysiques : le congrès de Besançon

Le Congrès de l'International Society for Biophysics and Imaging of the Skin (ISBS) se tenait à Besançon du 9 au 12 septembre 2009. 150 personnes étaient attendues. Plus de 260 venues de 31 pays étaient présentes ! Cette rencontre exceptionnelle ne s'était pas déroulée en France depuis 1983. Pour la communauté scientifique dermatologique du CHU de Besnaçon, l'événement représentait un enjeu considérable et une reconnaissance sur le plan international.

Le Congrès de l’International Society for Biophysics and Imaging of the Skin (ISBS) se tenait à Besançon du 9 au 12 septembre 2009. 150 personnes étaient attendues. Plus de 260 venues de 31 pays étaient présentes ! Cette rencontre exceptionnelle ne s’était pas déroulée en France depuis 1983. Pour la communauté scientifique dermatologique du CHU de Besnaçon, l’événement représentait un enjeu considérable et une reconnaissance sur le plan international.

L’ISBS est une société internationale dont les pôles d’intérêt portent sur la caractérisation de la peau par tout type de méthode biophysique, optique, imagerie… et la connaissance physiologique et physio-pathologique de la peau.

Le Professeur Philippe HUMBERT, Chef du Service de Dermatologie du CHU et directeur du Laboratoire de Biologie Cutanée (unité Inserm U645 et IFR 133) en est le président depuis 2005. A ce titre, il a pu organiser à Besançon ce prestigieux congrès dédié à la bio ingénierie appliquée au domaine de la peau.

Temps fort : la présentation de nouvelles méthodes d’exploration cutanée avec des appareils optiques permettant d’atteindre une très haute résolution :
– tomographie par cohérence optique,
– spectroscopie Raman,
– microscopie confocale.

Après Lyon, Nice, et Toulouse, l’unité d’explorations fonctionnelles du service de dermatologie s’est dotée de cette dernière technologie qui permet notamment une meilleure prise en charge diagnostique des tumeurs.

Lors de ce congrès, toutes les nouveautés de l’ingénierie liée à la peau et à la dermatologie ont été abordées par les plus grands experts internationaux avec lesquels les hospitalo-universitaires de Besançon ont pu renforcer leurs collaborations.

Prochain rendez-vous à Buenos Aires en 2010.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”