Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU d’Angers déploie son système d’information médical et de soins

Au CHU d'Angers l'installation du Système d'Information Médical et de Soins (SIMS) est planifiée pour 2007 et 2008. L'établissement a misé sur une solution qui répond aux préoccupations de qualité de la prise en charge des patients. En octobre 2006, au terme d'une procédure de 9 mois mobilisant près d'une centaine de professionnels, l'établissement angevin a retenu la proposition de la société McKesson.

Au CHU d’Angers l’installation du Système d’Information Médical et de Soins (SIMS) est planifiée pour 2007 et 2008. L’établissement a misé sur une solution qui répond aux préoccupations de qualité de la prise en charge des patients.
En octobre 2006, au terme d’une procédure de 9 mois mobilisant près d’une centaine de professionnels, l’établissement angevin a retenu la proposition de la société McKesson.

Cette solution intègre toutes les thématiques au coeur des préoccupations du CHU avec pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients tout au long de leur parcours : la production des soins, l’identification du patient, l’identification unique des hospitaliers, l’automatisation du recueil des données, la sécurisation du circuit du médicament…

La production des soins
Les solutions McKesson couvriront le dossier médical du patient dans ses différentes composantes (hospitalisations et consultations avec le logiciel Crossway Hôpital, les urgences et les plateaux techniques avec les logiciels Médiqual).
Ainsi toute la chaîne de production des soins sera gérée par un système intégré: gestion des admissions et mouvements dans les services, production documentaire (compte rendu, courriers…..), saisie des actes et diagnostics, affichage des examens de laboratoire, prescription transversale, dossier de soins (plan de soins, observations, transmissions ciblées…). Cette révolution des pratiques, par l’abandon progressif du papier, amènera une grande fluidité dans la circulation des informations, et une amélioration significative de la coordination entre les professionnels de santé

L’identification fiable du patient
Il importe que le Système d’Information Médicale des Soins s’assure avec fiabilité de l’indentification du patient tant lors de son parcours administratif que médical. Cette identification sera possible par l’intégration du logiciel CrossWay Hôpital avec le logiciel GAM de Gestion Administrative du Malade, en place au CHU depuis 1999.

Une identification unique
Les solutions retenues permettront aux hospitaliers d’accéder à toutes leurs applications professionnelles grâce à une identification unique (Single Sign On) et à leur carte de professionnel de santé (CPS), en place au CHU depuis 2003. Ils accéderont à leur espace, en tout point de l’hôpital, via le portail Horizon. Celui-ci constituera aussi l’outil central de consultation et d’échange d’informations dans le cadre des réseaux ville/hôpital et des réseaux de soins en général.

L’automatisation de la production et de la diffusion d’informations structurées
Toutes les codifications et saisies d’informations seront simplifiées et automatisées lorsqu’elles pourront l’être, (connexion des équipements médicaux, codification et production du PMSI, Infocentre Médical, DMP…). Ce gain de temps rendant ainsi aux soignants plus de temps à la prise en charge des patients

La sécurisation du circuit du médicament
Pour répondre à l’obligation d’informatisation du circuit du médicament, un ensemble de solutions sera installé dans les unités de soins, de même qu’à la pharmacie (solution PHARMA, de la Société Computer Engineering). Ces solutions permettront au CHU d’une part de respecter ses engagements en matière de bon usage du médicament et, d’autre part, de garantir un fort niveau de maîtrise et de sécurité.

Pour le choix de cette solution de système d’information médical et soignant, il aura fallu 6 mois de dialogue compétitif, préparé et réalisé avec l’expertise de la Société COSMOBAY-VECTIS à partir d’une démarche d’urbanisation du système d’information et de cartographie des processus de soins. Au demeurant les équipes médicales, soignantes et informatiques du CHU d’Angers travaillent sur le projet d’informatisation des processus de prise en charge des patients depuis 1998. C’est le second Schéma Directeur du Système d’Information, approuvé par le Conseil d’Administration en 2004, qui a validé l’idée de cette informatisation selon cette méthodologie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”