Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU de Limoges lance sa chaîne Youtube

Source intarissable d'informations pour les e-patients, leurs proches et pour les professionnels, le web santé a reçu la visite d'un internaute français sur deux en février 2013*. Attentif à l'évolution d'internet en tant que support facilitant l'implication dynamique ** des patients dans la gestion de leur santé, le CHU de Limoges, déjà présent sur la toile via son site et ses comptes sur les réseaux sociaux twitter et facebook, vient de compléter sa palette d'e-communication par la création d'une chaîne sous Youtube.

Source intarissable d’informations pour les e-patients, leurs proches et pour les professionnels, le web santé a reçu la visite d’un internaute français sur deux en février 2013*. Attentif à l’évolution d’internet en tant que support facilitant l’implication dynamique ** des patients dans la gestion de leur santé, le CHU de Limoges, déjà présent sur la toile via son site et ses comptes sur les réseaux sociaux twitter et facebook, vient de compléter sa palette d’e-communication par la création d’une chaîne sous Youtube.
Rien de tel que des mini-reportages de de quelques minutes pour présenter de nouvelles techniques médicales ou chirurgicales, faire le point sur les pratiques professionnelles innovantes avec l’avantage évident de pouvoir montrer un geste, le lieu, l’équipement et son usage." explique l’équipe du service communication dirigée par Philippe Frugier. Parmi la vingtaine de vidéos à partager, le laboratoire habitat handicap (L2H), les ateliers de culinothérapie, la technique innovante de de préparation de poches de nutrition parentérale… Et les nombreux témoignages de patients qui relatent leur expériences de la maladie avec des mots sincères, chargés d’émotion.
A découvrir également les vidéos de la rubrique « Consultations et hospitalisations »  qui informent sur l’activité physique bénéfique aux patientes atteintes de cancer du sein, sur le rôle des aidants non professionnels auprès des personnes âgées ou expliquent toutes les étapes de la prise en charge en maternité à l’hôpital de la mère et de l’enfant.
D’autres rendez-vous sont programmés
– « 3 questions sur » donnera les informations de base sur une maladie ou son traitement dans un format de 3mn. Les deux premiers numéros, sur les allergies au pollen et l’asthme.
– « Point de vie », invite des médecins ou des soignants du CHU à partager leur expérience à travers le récit de leur parcours remarquables.
La chaîne Youtube du CHU de Limoges accueillera aussi des films plus institutionnels comme le court métragé consacré au projet de construction du bâtiment hospitalo-universitaire "Biologie Santé", qui regroupera dès 2015  les laboratoires de l’hôpital et des équipes de recherche du CHU et de l’Université de Limoges ou encore les vidéos détaillant les modalités d’accès aux parkings sur l’hôpital Dupuytren, sur l’hôpital de la mère et de l’enfant, ou sur l’hôpital Jean Rebeyrol.
Média d’appel, la chaîne diffusera également les vidéos « recrutement » afin d’illustrer les opportunités de carrières au sein du CHU et d’attirer de nouveaux talents.
Le service communication enrichira cette offre à raison d’une ou deux vidéos par mois. Enfin dans la rubrique « Nous on aime ! » le CHU accueillera des clips ou reportages "extérieurs"  ayant un lien direct avec la santé : campagnes sur des sujets de santé publique (prévention des AVC, incitation au don d’organe, lutte contre le sida…), chroniques ou reportages sur la santé.
Pour ne rien rater des nouveautés, un seul clic et vous serez  abonné à www.youtube.com/CHUlimoges
____
*selon une étude TNS Sofres conduite pour LauMa communication et Patients & Web, réalisée par téléphone entre le 4 et le 6 février 2013 : échantillon de 1 002 individus de 18 ans et plus représentatif de la population nationale.

** le concept d’empowerment n’a pas d’équivalent en langue française mais qui peut se traduire par implication dynamiquee – autonomisation – responsabilisation

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.