Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Pr de La Coussaye, nouveau Président du Collège médical du GHT Cévennes-Gard-Camargue

C’est à l’unanimité que le Pr Jean-Emmanuel de La Coussaye, Président de la Commission médicale d’établissement (CME) et chef du service Urgences-SAMU-SMUR du CHU de Nîmes a été élu le 14 novembre dernier à la Présidence du Collège médical du Groupement hospitalier de territoire (GHT) Cévennes-Gard-Camargue, pour une durée d’un an.

C’est à l’unanimité que le Pr Jean-Emmanuel de La Coussaye, Président de la Commission médicale d’établissement (CME) et chef du service Urgences-SAMU-SMUR du CHU de Nîmes a été élu le 14 novembre dernier à la Présidence du Collège médical du Groupement hospitalier de territoire (GHT) Cévennes-Gard-Camargue, pour une durée d’un an.
Le Pr Jean-Emmanuel de La Coussaye a rendu hommage à son prédécesseur, le Pr Patrick Messner-Pellenc  et à « toute la communauté médico-soignante du groupement, qui s’est énormément investie pour que soit adopté, en 2017, le Projet médico-soignant partagé (PMSP) du GHT, projet remarquable, ambitieux et réaliste, qui est une preuve de notre exigence de service public hospitalier, au bénéfice des patients du territoire. »
Adopté en septembre 2017, le projet médico-soignant partagé promeut l’égalité d’accès aux soins dans des conditions de sécurité et de qualité optimales pour l’ensemble des patients du Gard, quel que soit leur point d’entrée à l’hôpital. Cet engagement se conduit dans la durée et dans la complémentarité entre les activités de proximité, réalisées au plus près du domicile, et les activités de recours hospitalo-universitaires. Dans cette perspective, plusieurs mesures sont déployées, tels que la mise en place de filières graduées de prises en charge, l’organisation des permanences de soins pour l’ensemble des activités d’urgence, le partage de protocoles et de bonnes pratiques, le partage de temps médicaux et la diffusion de l’innovation médicale. Par ailleurs, les activités de biologie médicale, d’imagerie diagnostique et interventionnelle et de pharmacie sont mises en commun.

Le GHT Cévennes-Gard-Camargue, l’équité territoriale pour ambition

Le GHT Cévennes-Gard-Camargue regroupe 8 établissements de santé et 9 EHPAD. Son objectif : organiser l’offre publique de santé, garantir à la population l’accès à une offre de soins de proximité en complétant le maillage territorial et en développant la télémédecine et les équipes mobiles. Le GHT soutient la démographie médicale du territoire et organise les parcours de soins dans le cadre de filières structurées (oncologie, neurosciences, douleur, urgence, psychiatrie, …). Enfin, il diffuse la recherche clinique et l’innovation et promeut la formation, au bénéfice des pratiques professionnelles des personnels médicaux et paramédicaux des établissements membres, en lien avec les instances universitaires.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.