Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Samu 69 de Lyon expérimente SAUV Life

L'application gratuite « SAUV Life » qui permet à tous de devenir « citoyen sauveteur » arrive dans le Rhône. Le Samu 69 des Hospices Civils de Lyon l'expérimente depuis mars 2019.

L’application gratuite « SAUV Life » qui permet à tous de devenir « citoyen sauveteur » arrive dans le Rhône. Le Samu 69 des Hospices Civils de Lyon l’expérimente depuis mars 2019.
50 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque en France chaque année. Dans le Rhône, 1.040 arrêts cardiaques non attendus ont été pris en charge par un Smur en 2018, soit presque 3 par jour. Ces chiffres ne sont pourtant pas une fatalité. La chaîne de survie qui désigne l’ensemble des gestes et moyens qui permettent d’augmenter le nombre de personnes sauvées repose sur une reconnaissance de l’arrêt cardiaque par le témoin (la victime ne réagit pas et ne respire pas), une alerte précoce aux services de secours (les sapeurs-pompiers via le 18 ou le SAMU via le 15) et la mise en place rapide de gestes simples qui permettent de sauver des vies : massage cardiaque et pose d’un défibrillateur accessible au grand public avant l’arrivée des secours spécialisés.

« 1 minute sans massage cardiaque = 10% de survie en moins »

Chaque minute passée sans pratiquer de massage cardiaque fait perdre 10% de chance de survie aux victimes d’arrêt cardiaque. Le délai moyen d’arrivée des secours auprès des victimes dépassant les dix minutes, les témoins sur place sont les premiers à pouvoir pratiquer les gestes permettant de sauver la victime d’un arrêt cardiaque. D’où l’importance de l’application SAUV Life. 

SAUV Life : comment ça marche ? 

1 Le SAMU reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, il envoie simultanément une équipe de secouristes sapeurs-pompiers et une équipe médicale du SAMU, et déclenche l’application SAUV Life.
2 Les citoyens volontaires inscrits sur l’application sont géolocalisés et ceux se trouvant à proximité sont dirigés, s’ils acceptent, vers la victime de l’arrêt cardiaque.
3 Au téléphone, le SAMU indique aux citoyens volontaires les gestes qui sauvent à effectuer. 
4 Les citoyens volontaires réalisent les gestes qui sauvent en attendant les secours. Puis, le SAMU prend le relai une fois arrivé sur place.
A lire également :
Déploiement au CHU de Rouen de l’application qui sauve des vies
Arrêt cardiaque : le SAMU 38 adopte SauvLife, l’appli citoyenne qui sauve des vies
SauvLife : lancement à Lille de l’appli qui va sauver des vies

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.