Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hospices Civils de Lyon

Présentation

Forts de 200 ans d’histoire médicale, les Hospices Civils de Lyon, ce sont 13 hôpitaux publics d’excellence réunissant toutes les disciplines médicales et chirurgicales.

Au cœur de la métropole de Lyon et en lien avec l’ensemble des acteurs de santé de son territoire, ils sont un acteur majeur au service de la santé de tous.

De la prise en charge et jusqu’au traitement des maladies (des plus bénignes aux plus rares), ils placent la recherche au cœur de leur approche pour répondre aux avancées médicales d’aujourd’hui et anticiper les défis thérapeutiques de demain, rayonnant ainsi localement, nationalement et internationalement.

2e CHU de France, ils forment une communauté de 24 000 femmes et hommes, soignants et non soignants, partageant une seule et même vocation : soigner et prendre soin de chaque patient, quelles que soient sa situation et ses pathologies, tout au long de sa vie. Avec le sens et la force de l’engagement des équipes rassemblées autour des valeurs communes et partagées du service public, ils inscrivent leur action dans une logique de permanence et d’universalité des soins.

Infos pratiques

https://www.chu-lyon.fr/

Hospices Civils de Lyon

3 Quai des Célestins
B.P. 2251
69229 LYON

0825 0825 69 (0,15€/min + prix appel)

Service Presse

04 72 40 70 88
presse@chu-lyon.fr

Gouvernance

Directeur général :
Raymond Le Moign

Président de la Commission Médicale d’Établissement :
Pr. Vincent Piriou

Président du conseil de surveillance :
Grégory Doucet

Facultés

Présidente du Comité de Coordination des Études Médicales, Doyenne de la faculté Lyon Sud :
Pr Carole Burillon

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine Lyon Est Cl. Bernard :
Professeur Gilles Rode

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Pr Claude Dussart

Directrice de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie :
Pr Dominique Seux

Les articles du Hospices Civils de Lyon

Endométriose : aux HCL, en finir avec l’errance diagnostique 

Les Hospices Civils de Lyon ont ouvert trois hôpitaux de jour (la Croix Rousse, Lyon Sud et l’Hôpital Femme Mère Enfant) pour prendre en charge les femmes atteintes d’endométriose. Un projet d’envergure dédié à la réduction de l’errance diagnostique subie par les patientes atteintes par cette pathologie et qui leur offre, par la même occasion, un parcours de soins aussi complet que personnalisé.

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

A Lyon, l’IA prédit désormais des résultats d’essais cliniques

Le 11 septembre dernier, le groupe pharmaceutique AstraZeneca a publié les résultats d’un essai clinique sur un traitement pour soigner le cancer du poumon. Jusqu’ici, tout paraît à peu près normal. Ce qui l’est moins : trois jours avant cette publication, une intelligence artificielle a permis de prédire avec justesse les résultats de ce même essai. Une grande première au niveau mondial.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Chirurgie de l’obésité : une nouvelle expérimentation pour accompagner les patients aux HCL

Le Centre Intégré de l’Obésité des Hospices Civils de Lyon et la clinique Les Lilas Bleus participent, aux côtés des CHU de Toulouse et de Lille, à la mise en œuvre de l’expérimentation Article 51 national « Baria-Up », pour une durée de cinq ans. Ce premier parcours d’accompagnement de longue durée pour la chirurgie de l’obésité a accueilli en février ses deux premiers patients.