Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les progrès en chirurgie aortique vidéo assistée mini-invasive

A Marseille les techniques de pointe progressent grâce aux travaux de l'équipe du Pr Yves S. Alimi, chef du service de chirurgie vasculaire à l'hôpital Nord à Marseille et bientôt grâce à la création d'un centre de chirurgie expérimentale à la Faculté Nord de Marseille.

A Marseille les techniques de pointe progressent grâce aux travaux de l’équipe du Pr Yves S. Alimi, chef du service de chirurgie vasculaire à l’hôpital Nord à Marseille et bientôt grâce à la création d’un centre de chirurgie expérimentale à la Faculté Nord de Marseille.

Après deux années de travaux expérimentaux menés en chirurgie aortique vidéo assistée mini-invasive, les premières interventions chez l’homme ont débuté en janvier 1998. 7 ans plus tard, le Pr Yves S. Alimi, dressait un bilan encourageant :131 patients avaient été opérés dans son service pour des lésions aortiques occlusives ou anévrismales avec la technique vidéo-assistée mini-invasive. Cette expérience clinique a permis à l’équipe d’améliorer sa technique chirurgicale.

Depuis un an, les efforts de l’équipe portent sur le développement d’une nouvelle instrumentation chirurgicale adaptée. Pour mener à bien ce projet, la société Protomed (www.protomed.fr) a été créée en janvier 2004, en collaboration avec de jeunes ingénieurs issus du laboratoire de biomécanique cardio-vasculaire de l’EGIM (Château-Gombert, Marseille). Dirigée par le Dr Régis Rieu, co-fondateur, Protomed est gérée par Frédéric Mouret (ingénieur bio-mécanicien). La nouvelle entreprise s’est donnée pour but de breveter, prototyper et tester une nouvelle instrumentation chirurgicale.

En août 2002, le brevet WO2004014235 sur un nouveau système de suture aortique intitulé le SuDyn a été déposé et a reçu une aide ANVAR en été 2002. Un autre projet d’écarteur intestinal laparoscopique est à l’étude, son brevet est en cours de réalisation. Avec l’aide des ingénieurs de PROTOMED, l’équipe du Pr Alimi est en mesure de réaliser les études numériques des nouveaux instruments et de les tester sur banc d’essais. En juillet 2004, la société installait ses bureaux à la Faculté de Médecine Nord de Marseille.

Bientôt un centre de chirurgie expérimentale à Marseille
La création prochaine d’un centre de chirurgie expérimentale à la Faculté Nord de Marseille permettra l’implantation de ces nouvelles technologies sur des mini-porcs anesthésiés, après des essais réalisés sur des tissus de cadavres. L’obtention du marquage CE pour ces nouveaux instruments chirurgicaux adaptés à des abords mini-invasifs est attendue. Une labellisation qui viendra couronner des années de recherche et d’efforts.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”