Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dispositifs médicaux : le CHU de Besançon partie prenante d’une dynamique de territoire

Pour améliorer et concevoir de nouveaux équipements en santé et dispositifs médicaux, chercheurs, industriels et praticiens bisontins unissent leurs forces. Au sein de cet écosystème, le CHU de Besançon assure l'évaluation clinique des innovations.

Pour améliorer et concevoir de nouveaux équipements en santé et dispositifs médicaux, chercheurs, industriels et praticiens bisontins unissent leurs forces. Au sein de cet écosystème, le CHU de Besançon assure l’évaluation clinique des innovations.
S ‘appuyant sur les spécificités historiques de la Franche-Comté, son histoire en microtechniques et l ‘existence d ‘un pôle de compétitivité dédié, le CHU a placé depuis de nombreuses années l’innovation technologique au cœur de ses thématiques prioritaires de recherche.
En 2012, le Centre d’Investigation Clinique (CIC Inserm 1431), en collaboration avec la Délégation à la Recherche Clinique et à l’Innovation (DRCI) du CHU de Besançon, l’institut FEMTO-ST et le pôle des microtechniques décident d’instaurer des rencontres annuelles pour apporter les informations utiles à toute personne ou structure porteuse d ‘innovation. Priorité est donnée aux échanges concrets, avec à la clé une meilleure compréhension entre professionnels de santé et industriels.
A l’occasion de la 6e édition de ces Journées de l’innovation, organisée le 13 avril dernier le CHU a présenté aux industriels et chercheurs présents les possibilités d’accompagnement pour l’évaluation clinique de leurs dispositifs médicaux (DM).
Revues de la littérature clinique, conception et réalisation d’études cliniques physiopathologiques, d’usage, sur prototype, investigations cliniques, avant marquage CE, évaluations médico-économiques, ou encore suivi post-commercialisation… sont autant de compétences et d’expertises proposées par le CHU et recherchées par les concepteurs et fabricants, dans un contexte réglementaire renforcé.
Un point d’accès unique pour l’évaluation des dispositifs médicaux a été créé. Il a pour vocation de faciliter et d’accélérer les échanges entre "développeurs" et utilisateurs", pour l’amélioration de la sécurité et des performances des dispositifs innovants et destinés à être utilisés pour les patients.
Ces échanges entre cliniciens, chercheurs et industriels ont déjà permis le montage de projets collaboratifs innovants et l’émergence de solutions concrètes pour le patient tels que l’anneau support pour les poches de stomie et les dispositif de suppléance salivaire, de mesure de l’aérobio-contamination au bloc opératoire, ou encore le masque d’assistance à la ventilation manuelle.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.