Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maison de la santé publique : l’information patients à 360° à Poitiers

L'hôpital d'aujourd'hui est très développé sur le plan thérapeutique, du diagnostic et des soins, avec un haut niveau de qualité et d'expertise mais beaucoup reste à faire en matière de prévention. Pour pallier cette insuffisance, le CHU de Poitiers vient d'ouvrir "La Vie la Santé", une structure innovante en milieu hospitalier pour promouvoir la santé publique.
L’hôpital d’aujourd’hui est très développé sur le plan thérapeutique, du diagnostic et des soins, avec un haut niveau de qualité et d’expertise mais beaucoup reste à faire en matière de prévention. Pour pallier cette insuffisance, le CHU de Poitiers vient d’ouvrir "La Vie la Santé", une structure innovante en milieu hospitalier pour promouvoir la santé publique.
Au coeur de cette initiative, la notion d’hôpital "promoteur de santé", défendue par l’OMS. Dans cette maison de la santé publique, on parle plus de santé  que de soins. Education, accompagnement, conseils sont apportés par une équipe de  professionnels. L’infirmière coordonnatrice intervient en lien avec celle des services, deux animateurs d’activité de santé publique, des éducateurs sportifs, des diététiciennes, des psychologues, etc).
Il ne s’agit pas de rassembler des compétences médicales et techniques qui existent dans les services mais d’apporter une autre forme d’accompagnement. "Nos collègues ont des programmes d’éducation thérapeutique, par exemple pour les patients diabétiques, on les complète par des ateliers pour passer du savoir au savoir-faire en rendant les patients plus actifs au-delà de la transmission d’informations" commente le Pr Virginie Migeot, médecin en santé publique.

Prévenir la maladie en influant sur les déterminants de santé

La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et cette santé si précieuse dépend de différents facteurs. Il s’agit des comportements liés aux conditions de vie, aux environnements professionnels et aux ressources socio-économiques, culturelles… Promouvoir la santé c’est agir sur ces facteurs par le biais notamment de l’éducation pour la santé pour les personnes indemnes de maladie et de l’éducation thérapeutique pour les patients atteints de maladie chronique. C’est également agir sur les environnements au travail et à la maison.
S’intéresser aux causes des maladies et non plus seulement à leurs effets. Tel est l’enjeu de la maison de santé publique. L’objectif est bien d’éviter l’apparition des maladies et de permettre aux individus atteints de pathologies chroniques et à leurs proches de vivre au mieux au quotidien. La plateforme accueille aussi les associations de patients. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.