Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

NENOBase : unique et nancéenne

La première pierre virtuelle de l’unique banque de données française dédiée aux tumeurs du système nerveux central a été posée ce 28 novembre au CHRU de Nancy, établissement où elle sera hébergée. C’est l'aboutissement de 4 années de travail qui ont mobilisé près de 200 personnes

La première pierre virtuelle de l’unique banque de données française dédiée aux tumeurs du système nerveux central a été posée ce 28 novembre au CHRU de Nancy, établissement où elle sera hébergée. C’est l’aboutissement de 4 années de travail qui ont mobilisé près de 200 personnes : les étudiants et les enseignants d’ARTEM, la Direction du Système d’Information du CHRU de Nancy, le Pr Luc Taillandier, chef de l’Unité Neuro-Oncologie de l’établissement, président de l’Association des Neuro – Oncologues d’Expression Française (ANOCEF) et vice-président de l’Association Nord-Est Neuro-Oncologie (NENO) ainsi que 150 professionnels de santé, neuro-oncologues, oncologues, chimiothérapeutes, radiologues, radiothérapeutes, anatomo-pathologistes, biologistes, neurochirurgiens, chirurgiens, neuropsychologues, secrétaires et attachés de recherche clinique, avec le soutien du Grand Nancy et de la Région Lorraine.
Parfaitement sécurisée et garantissant la confidentialité et l’anonymisation des renseignements collectés et compilés (diagnostics, processus thérapeutiques, analyses et traitements), NENOBase est la première banque de données de ce type en France. Respectueuse des contraintes et des règles de la CNIL, ses traitements de données personnelles sont ceux mis en œuvre dans le cadre des études thérapeutiques, médicamenteuses ou non, utilisant la même méthodologie, des recherches biomédicales dans les domaines de la physiologie, de la physiopathologie.
Le projet repose sur une identification non nominative des personnes par l’utilisation d’un code alphanumérique excluant le numéro de sécurité sociale. Ce code unique est composé à partir de l’identifiant patient propre à chaque établissement de santé et ne permet de remonter à la personne qu’à partir de leur système. La sécurité des données collectées par les professionnels de santé participants au projet est assurée par le Système d’Information Hospitalier (SIH) de l’établissement concerné, qui est par sa nature, valide et conforme aux réglementations imposées par le CNIL.
Les traitements de données personnelles serviront aux recherches biomédicales. La finalité de cet outil de référence épidémiologique étant d’accompagner les professionnels de santé dans l’amélioration continue de la qualité des soins du patient. Sa conception de base généraliste suivra le parcours de soins du patient permettant simultanément de conduire un grand nombre d’études cliniques, épidémiologiques, ou de validations thérapeutiques, d’échelle locale, régionale ou nationale. Ces travaux seront menés à l’initiative d’équipes translationnelles ou spécialisées qui s’attache à créer une passerelle directe entre recherche exploratoire et recherche clinique pour que les promesses de la recherche fondamentale se traduisent rapidement par une meilleure prise en charge des patients.  
En clair, NENOBase facilite 
• l’analyse des pratiques et des résultats thérapeutiques en minimisant les redondances de saisie
• l’obtention des données de survie en fonction de différents facteurs saisis au diagnostic (type anatomopathologique, statuts clinique et de performance, caractéristiques radiologiques et moléculaires) ou longitudinalement (données cliniques et de qualité de vie, traitements délivrés)
• la structuration commune du recueil des données au service de la recherche épidémiologique et clinique (incluant les aspects qualité de vie)
• le lien dynamique entre les équipes de recherche spécialisées (notamment précliniques) et les données cliniques, radiologiques, pathologiques ou moléculaires
• l’aide à la gestion d’essais cliniques pluri-centriques en intégrant le concept de « e-CRF » (modulation du recueil-type de données, adapté à chaque essai clinique, afin d’aider au recueil des informations nécessaires et à la planification du suivi de chaque patient)
• le travail des personnels de Recherche Clinique et/ou étudiants/médecins pour les travaux académiques rétrospectifs ou prospectifs.
En janvier 2015, NENO fonctionnera en "vraie grandeur" au sein des services informatiques des CHRU de Nancy et d’Amiens, pendant 1 an, avant d’être ensuite étendue à d’autres équipements hospitaliers de premier rang en France. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.