Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouvel espace de consultations pour la femme, nouveau territoire pour l’art contemporain

Les 1 000 m² qui viennent d’être aménagés en consultations externes de gynécologie-obstétrique réservent un accueil « médico-artistique » aux 90 patientes qui le visitent chaque jour. Situé au rez-de-chaussée de l’hôpital Sud, cet espace flambant neuf va considérablement améliorer les conditions de suivi des 23 000 femmes qui chaque année fréquentent l’unité. Pour alléger le stress de l’attente et dispenser des soins dans un univers adouci, le CHU s’est tourné vers le Fonds Régional d’Art Contemporain Bretagne (Frac).

Les 1 000 m² qui viennent d’être aménagés en consultations externes de gynécologie-obstétrique réservent un accueil « médico-artistique » aux 90 patientes qui le visitent chaque jour. Situé au rez-de-chaussée de l’hôpital Sud, cet espace flambant neuf va considérablement améliorer les conditions de suivi des 23 000 femmes qui chaque année fréquentent l’unité. Pour alléger le stress de l’attente et dispenser des soins dans un univers adouci, le CHU s’est tourné vers le Fonds Régional d’Art Contemporain Bretagne (Frac). De ce rapprochement est né un partenariat : les consultations offrent leurs cimaises aux artistes de Bretagne et en contrepartie, l’art ouvre la relation de soin sur une perspective esthétique.
Un regroupement des consultations de gynéco-obstétrique et d’anesthésie plus rationnel et fonctionnel
Avec douze salles de consultations (contre neuf auparavant) d’une surface de 18 à 25 m² chacune, deux salles de consultation anesthésie, une salle de consultation allaitement maternel, un bureau entretien prénatal, une salle d’échographie et deux salles d’attente, l’unité dispose désormais d’un espace large, lumineux où médecins, sages-femmes, psychologues et assistante sociale travaillent ensemble. 
A cette modernisation appréciée par les patients, les familles et les professionnels, s’ajoute la touche artistique « qui fait toute la différence ». Ce projet mené en étroite collaboration avec l’équipe soignante a été vécu comme un facteur d’échanges et de réflexion fédératrices sur la vocation de cette unité. Elaboré à partir des thèmes emblématiques, que sont le jeu, le paysage et le corps, un programme a été développé afin de favoriser la sensibilisation artistique au cœur de l’hôpital et de contribuer au mieux-être du patient
Initié dans un esprit ludique, le premier accrochage propose la découverte de trois univers artistiques différents. Peinture, photographie et vidéo dialoguent pour faire du jeu un univers à partager.

En savoir plus sur les consultations dédiées à la femme 

 Obstétrique
– Suivis de grossesses physiologiques et pathologiques, dès le début de grossesse, par des médecins ou des sages-femmes, consultations d’anesthésie, visites post-natales
– Par des sages-femmes : entretien prénatal précoce, consultations de sevrage tabagique pour les patientes enceintes, consultations d’allaitement maternel pré et post-natal, préparation à la naissance, visite de la maternité
Gynécologie
– Prises en charge des victimes de mutilations sexuelles féminines : accueil et traitement chirurgical
– Consultations spécialisées sur demande du médecin traitant ou du spécialiste : gynécologie de l’enfance et adolescence, douleurs gynécologiques et pelviennes, endométriose, gynécologie médicale (ménopause – contraception – pathologies du début de grossesse…), explorations diagnostiques gynécologiques : colposcopie – hystéroscopie, troubles de la statique pelvienne (incontinence d’urines et prolapsus pelviens) : explorations urodynamiques et prise en charge médico-chirurgicale, tumeurs bénignes et cancers de la femme
– Consultations d’assistance médicale à la procréation : troubles de fertilité du couple et préservation de la fertilité chez la femme.
– Techniques chirurgicales utilisées : chirurgie conventionnelle, chirurgie coelioscopique, chirurgie par voie vaginale
Chiffres clés 2013
• 23 000 consultations de gynéco-obstétrique dont 16 500 d’obstétrique
• 5 970 consultations d’anesthésie
• Plus de 4 200 naissances à l’hôpital Sud

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.