Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Personnaliser l’accueil des patients en situation de handicap : le CHRU de Nancy lauréat du Trophée Handicap MNH 2018

Dans le cadre de la Paris Healthcare Week 2018, la MNH a dévoilé les lauréats de son 21e Trophée Handicap, ce 31 mai 2018. Le CHRU de Nancy est récompensé pour son dispositif d’accueil personnalisé des patients en situation de handicap. Cette organisation originale est fondée sur l'acquisition de compétences sur le handicap et la mobilité, sur l'interaction entre l'équipe, les établissements médico-sociaux et les services d'hospitalisation. En un an, un savoir-faire unique s'est construit, véritable solution d'accompagnement adapté pour un CHRU plus accessible. Retour sur une initiative inspirante...

Dans le cadre de la Paris Healthcare Week 2018, la MNH a dévoilé les lauréats de son 21e Trophée Handicap, ce 31 mai 2018. Le CHRU de Nancy est récompensé pour son dispositif d’accueil personnalisé des patients en situation de handicap. Cette organisation originale est fondée sur  l’acquisition de compétences sur le handicap et la mobilité, sur l’interaction entre l’équipe, les établissements médico-sociaux  et les services d’hospitalisation. En un an, un savoir-faire unique s’est construit, véritable solution d’accompagnement adapté pour un CHRU plus accessible. Retour sur une initiative inspirante…
Lancée par le CHRU de Nancy en novembre 2017, la démarche s’appuie sur une équipe de cinq volontaires du Service Civique spécifiquement recrutés pour renforcer la qualité de l’accueil des patients en situation de handicap, souvent fragilisés et désorientés, ces personnes ont besoin d’être accompagnées, rassurées et écoutées.
Rattachée à la direction des relations avec les usagers, l’équipe Service Civique répartit ses interventions en complément des actions menées par les équipes soignantes. Les volontaires ont tous bénéficié de stages en immersion au sein d’institutions spécialisées partenaires du CHRU et de formations spécifiques au handicap.

Le dispositif

Après avoir été saisie par le service de soins du CHRU, l’équipe du Service Civique prend contact avec le patient, la famille ou la structure d’accueil pour recueillir en amont les informations relatives au bien-être, à l’autonomie et aux compétences de la personne.
Ces informations sont ensuite transmises au service de soins concerné et les modalités d’intervention des volontaires Service Civique sont programmées en fonction des besoins repérés : accueil physique et transport du bagage, accompagnement jusqu’au lieu de rendez-vous, informations sur le parcours, écoute et présence, etc.
Les équipes soignantes ont été rapidement convaincues de l’intérêt du dispositif expérimenté en premier lieu au sein de l’Unité Médicale Ambulatoire et du service de Neurologie du CHRU.

Les objectifs majeurs

– Assurer la qualité et la continuité du parcours de santé des personnes en situation de handicap en proposant un accueil personnalisé,
– Soutenir et faciliter le travail du personnel soignant dans des prises en charge spécifiques,
– Créer des liens, développer des partenariats avec les institutions et associations médico-sociales, avant, pendant et après les hospitalisations ou consultations.

Le plan d’actions

– Création de l’outil permettant de recueillir les informations relatives au bien-être et au confort du patient,
– Elaboration des procédures d’intervention des volontaires dans le cas d’une hospitalisation ou consultation programmée et d’une hospitalisation dite d’urgence ou non programmée,
– Communication autour du projet, en interne à destination des cadres de santé du CHRU et en externe (envoi d’un courrier auprès d’une centaine d’institutions et d’associations médico-sociales, séances de présentation dans les structures intéressées),
– Création d’outils d’évaluation des interventions auprès des patients et des équipes soignantes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.