Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Personnes âgées fragiles : un parcours de soins sur mesure en coordination avec les professionnels libéraux

Membre de la communauté hospitalière du CHU de Brest, l’hôpital de Landerneau étoffe sa filière gériatrique avec une permanence téléphonique et un numéro d’appel unique à destination des professionnels, à savoir les médecins traitants, médecins coordonnateurs d’EHPAD et infirmiers coordonnateurs de service de soins et d’aide à domicile.
Membre de la communauté hospitalière du CHU de Brest, l’hôpital de Landerneau étoffe sa filière gériatrique avec une permanence téléphonique et un numéro d’appel unique à destination des professionnels, à savoir les médecins traitants, médecins coordonnateurs d’EHPAD et infirmiers coordonnateurs de service de soins et d’aide à domicile.
Accessible du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00, sauf jours fériés et vacances scolaires, cette permanence téléphonique est assurée par un médecin gériatre qui évalue la situation et oriente le patient vers une prise en charge la plus adaptée possible. L’objectif : éviter autant que possible des passages inadaptés par le service des urgences en proposant soit un rendez-vous de consultations, soit un hôpital de jour, soit une hospitalisation directe urgente ou programmée, ou encore une admission directe en SSR. Il résulte de ce nouveau dispositif, une plus grande fluidité du parcours de soins du patient et une utilisation plus adaptée des compétences et des ressources.
Des soins gradués et diversifiés
– une consultation de gériatrie pour une évaluation globale et une orientation fine de la personne,
– des consultations externes mémoire,
– un hôpital de jour gériatrique, au sein de l’unité ambulatoire de l’établissement. Les patients accueillis sur une journée entière bénéficient de l’expertise des spécialistes (cardiologue, pneumologue, hépato-gastro-entérologue, dermatologue,  ORL, urologue et possibilité d’avis chirurgicaux) et paramédicaux ( ergothérapeute, diététiticienne). Les examens et bilans (biologie standard, radiographie, scanner, holter ) sont réalisés avant le retour du patient à son domicile. La programmation des patients en hôpital de jour peut se faire par plusieurs portes d’entrée, comme par exemple au cours des consultations spécialisées.
– une hospitalisation continue dans le service de médecine gériatrique
– une unité mobile gériatrique qui intervient du lundi au vendredi. L’unité se déplace auprès des patients gériatriques admis dans les services d’urgences, de psychiatrie et de chirurgie de l’hôpital et détermine l’orientation la mieux adaptée. Ces consultations donneront lieu à des comptes rendus détaillés transmis aux médecins traitants des patients bénéficiaires de cette prise en charge.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.