Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PRELOR, Réseau lorrain des prélèvements d’organes et de tissus

Auteur /Etablissement :
PRELOR, le nouveau réseau lorrain des prélèvements d'organes et de tissus, unique en France de par son rayonnement géographique, est désormais une réalité. 5 établissements publics et autorisés mutualisent leurs moyens pour améliorer le recensement des donneurs potentiels et dynamiser la réactivité face aux receveurs en attente. Le CH Jean Monnet d'Epinal (Vosges), celui de Sarreguemines (Meurthe-et-Moselle), de Verdun (Meuse), le CHR de Metz / Thionville (Moselle) et le CHU de Nancy, sous l'égide de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation.

PRELOR, le nouveau réseau lorrain des prélèvements d’organes et de tissus, unique en France de par son rayonnement géographique, est désormais une réalité. 5 établissements publics et autorisés mutualisent leurs moyens pour améliorer le recensement des donneurs potentiels et dynamiser la réactivité face aux receveurs en attente. Le CH Jean Monnet d’Epinal (Vosges), celui de Sarreguemines (Meurthe-et-Moselle), de Verdun (Meuse), le CHR de Metz / Thionville (Moselle) et le CHU de Nancy, sous l’égide de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation, donnent un nouvel élan à leur mission alors que la Lorraine est confrontée à une progression des indications de greffes, un fléchissement du nombre de donneurs, une augmentation des délais d’attente et une baisse du nombre de greffes.

Au 1er septembre 2008, sur 15 centres autorisés, la région a vu son taux de prélèvement diminuer de 38% !
Un chiffre lié à la conjugaison de facteurs nationaux comme la baisse de la traumatologie routière, celle du nombre des AVC ou l’opposition des familles, et de facteurs régionaux dont le plus visible est un défaut de recensement des donneurs. La moyenne lorraine est de 50 prélèvements par million d’habitants contre 60 à 65 au niveau national. PRELOR est un outil d’amélioration qui permettra aux établissements autorisés de travailler ensemble sur les prélèvements pour mieux partager les greffes entraînant du même coup dans leur dynamique toutes les autres structures de soins.

Cette mission de la loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique précisant que « tous les établissements de santé, qu’ils soient autorisés ou non, participent à l’activité de prélèvement d’organes et de tissus en s’intégrant dans des réseaux de prélèvement », s’accompagnera d’une amélioration de l’efficacité des établissements en organisant une collaboration entre les coordinations hospitalières et les personnels impliqués.

Au-delà de cette nouvelle vigilance inter hospitalière, PRELOR est une réponse concrète à tous les donateurs volontaires parfois inquiets d’imaginer leur geste généreux rester sans effet faute de réactivité et d’échanges d’information entre les établissements de santé : désormais leur don ne sera pas à priori gaspillé.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.