Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PUB : les CHU en rêvent les HUG le font

Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) vantent leurs atouts par voie d’affichage sur 150 panneaux installés dans leurs 8 sites aux points de passages stratégiques. Leurs cibles : les consultants, hospitalisés, proches, visiteurs, personnels, fournisseurs… En 2011, ils étaient des centaines de milliers à découvrir 20 bonnes raisons de choisir les HUG pour se faire soigner ou pour y travailler. Une initiative qui se poursuit en 2012 avec d'autant plus d'acuité que le gouvernement vient de mettre un terme au monopole des établissements publics. Les hôpitaux se retrouvent désormais en situation de concurrence directe avec les cliniques. L’heure est donc venue pour les HUG de sortir de leur réserve et de promouvoir leurs services d’excellence.

Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) vantent leurs atouts par voie d’affichage sur 150 panneaux installés dans leurs 8 sites aux points de passages stratégiques. Leurs cibles : les consultants, hospitalisés, proches, visiteurs, personnels, fournisseurs… En 2011, ils étaient des centaines de milliers à découvrir 20 bonnes raisons de choisir les HUG pour se faire soigner ou pour y travailler. Une initiative qui se poursuit en 2012 avec d’autant plus d’acuité que le gouvernement vient de mettre un terme au monopole des établissements publics. Les hôpitaux se retrouvent désormais en situation de concurrence directe avec les cliniques. L’heure est donc venue pour les HUG de sortir de leur réserve et de promouvoir leurs services d’excellence.

Les 20 success stories à découvrir sur les murs des HUG valorisent les contributions des hospitaliers genevois à l’innovation médicale (1er centre mondial de transplantation d’îlots de Langherans…), à la qualité des soins (centre de référence pour les grossesses à risque…), à la responsabilité (comprise au sens large qu’il s’agisse d’utilisation responsable des financements publics ou du management environnemental durable … ), à l’amélioration du service (comme la création d’une garderie pour les consultants, d’un service d’interprétariat gratuit, du dossier informatisé qui sera obligatoire en 2014 et que les HUG utilisent depuis 1995.…). Les sujets 2012, eux mettent par exemple en avant, la lutte contre les bactéries multi-résistantes et, le remplacement des lampes de poches à piles par des modèles écologiques, ou l’expertise des HUG en matière de greffe de foie.
Chaque affiche est comme un coup de projecteur qui met en lumière une réalisation concrète. La richesse des HUG est présentée dans un langage accessible voire ludique et rend cette campagne « clin d’œil particulièrement sympathique : « Nos chirurgiens sont de grands enfants – La chirurgie robotique, c’est plus de précision, moins de douleurs et une convalescence accélérée. Chez nous, 90% des ablations de la prostate sont robotiquement assistées. »
Si nous avons osé une certaine légèreté dans la forme, c’est parce que le fond est archisolide : on ne «vend» pas des promesses ni des faux espoirs, mais du concret, testé et éprouvé. On a laissé parler nos tripes pour défendre nos valeurs » commente Séverine Hutin la très dynamique directrice de la communication et du marketing qui cite une affiche présentant un trophée de chasse avec pour légende « la chasse aux bons risques n’a pas cours chez nous – Pour nous, personne n’est trop malade, trop pauvre, trop vieux ou trop différent. Garantir à tous l’accès à des soins de qualité, c’est notre mission. Et notre fierté. ». Nos messages incarnent des valeurs essentielles.
Les accroches renouvelées une fois l’an sont judicieusement exposées aux endroits stratégiques. Ainsi près du self du personnel, il sera question des valeurs adoptées par le chef dont les menus se veulent d’inspiration globale mais avec des produits locaux. « Premier restaurant de Genève, nous fabriquons 9 000 repas chaque jour. Avec un fournisseur de choix pour nos primeurs : la région genevoise. »
Il fallait rompre avec une certaine modestie et une tradition de discrétion Aujourd’hui, la réforme de la LAMal instaure la libre circulation des patients en Suisse. Ainsi un Genevois a la possibilité de se faire soigner à Lausanne, Fribourg ou Berne. De plus, certaines cliniques privées vont bénéficier des subventions publiques. Elles pourront prendre en charge des patients ne disposant pas d’assurances complémentaires. « Dans ces conditions il est de bonne guerre de rappeler nos réussites. Les hôpitaux publics genevois ont atteint un niveau tout simplement extraordinaire. Ils concentrent une somme de connaissances scientifiques, de moyens techniques et savoir-faire et peuvent rivaliser avec les meilleurs du monde. Mais cela ne suffit pas. Encore faut-il le faire savoir. Oser le dire haut et fort pour que les Genevois réalisent qu’ils ont à portée de main un formidable outil de santé. Au fond, c’est cela la vraie nouveauté. Je pense que cette campagne signale un nouvel état d’esprit » analyse Séverine Hutin.
L’impact de la campagne
Pas d’étude d’évaluation mais des dizaines de messages d’encouragements postés sur la page dédiée du site web des HUG et le prix coup de cœur de l’innovation managériale décerné en interne.
Concernant les coûts pas de données précises mais des indications sur les postes sous-traités en externe : le graphisme, l’impression et la pose – la conception étant réalisée en interne
Dimensions des affiches F4 (216 × 330 mm)
Marie-Georges Fayn
Pour plus d’information
Madame Séverine Hutin
Directrice de la Communication et du Marketing des Hôpitaux Universitaires de Genève
Severine.hutin@hcuge.ch
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1211 Genève 14
+41 22 372 33 11

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.