Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quelles évaluations pour les missions hospitalo-universitaires ?

C'est autour du problème central de l'évaluation des pratiques médicales, de l'enseignement, de la recherche et du management hospitalo-universitaires que se dérouleront les IXèmes Assises Hospitalo-Universitaires les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2005 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg.

C’est autour du problème central de l’évaluation des pratiques médicales, de l’enseignement, de la recherche et du management hospitalo-universitaires que se dérouleront les IXèmes Assises Hospitalo-Universitaires les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2005 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg.

Prolongeant ces réflexions, de nombreuses questions seront abordées : Quelles formes d’intéressement proposer aux équipes ? Comment le surcoût lié à la formation et à la recherche est-il pris en compte par les Missions d’Intérêt Général et la Mission enseignement recherche référence et innovation, la distinction public/privé s’applique-t-elle au management ?

Des expérimentations seront présentées telle la formation de médecin-manager. Les exposés s’appuieront aussi sur les retours d’expériences internationales comme l’impact d’un audit clinique sur la qualité des soins.

A l’issue des travaux, les Directeurs Généraux et les Présidents de Commission Médicale d’Etablissement des trente et un Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires ainsi que les Doyens des quarante-quatre facultés de médecine dégageront des propositions qu’ils soumettront au gouvernement. Objectif : concevoir en collégialité des procédures d’évaluation adaptées aux spécificités des hôpitaux universitaires.

Les Assises des Hôpitaux Universitaires réunissent, tous les deux ans, Directeurs Généraux, Présidents de Commission Médicale des CHRU et Doyens des Facultés de Médecine. Deux jours durant, ces responsables mènent une réflexion convergente sur un thème d’actualité impactant les futures orientations de la communauté hospitalo-universitaire. Cette concertation riche et argumentée débouche sur un certain nombre de propositions qui, par la suite, sont bien souvent intégrées aux programmes et réformes hospitalières promulgués par le gouvernement.

Les VIIIèmes Assises se sont déroulées en 2003 à Nice, sous le signe de la gouvernance des hôpitaux en Europe.
Lors des VIIèmes Assises de Montpellier en 2001, les CHRU s’étaient attachés à redéfinir leurs missions de base au regard des défis auxquels ils étaient confrontés.

Pour plus d’informations contacter :

Monsieur Bertrand LUDES, Doyen de la faculté de médecine de Strasbourg
Monsieur Gilbert VICENTE, Chef des Services Administratifs de la FACULTE DE MEDECINE de Strasbourg
4 rue Kirschleger
67085 STRASBOURG CEDEX
Tél : 00 33 (0)3 90 24 34 80 ou 90
Fax : 00 33 (0)3 90 24 34 67 ou 68
Courriel : href= »mailto:gilbert.vicente@adm-ulp.u-strasbg.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.