Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaccination des voyageurs, le CHU et la ville de Nîmes partenaires

A Nîmes, le centre de vaccinations de la ville était l'escale obligée des aventuriers au long cours. Désormais les voyageurs peuvent aussi se rendre au CHU qui vient d'ouvrir un centre de vaccinations complémentaire de l'offre proposée par le service communal d'hygiène et de santé.

A Nîmes, le centre de vaccinations de la ville était l’escale obligée des aventuriers au long cours. Désormais les voyageurs peuvent aussi se rendre au CHU qui vient d’ouvrir un centre de vaccinations complémentaire de l’offre proposée par le service communal d’hygiène et de santé.

Depuis 2006, la Ville de Nîmes et le CHU ont mis en place une coopération dans le cadre de l’activité du Centre de Vaccinations Internationales municipal agréé. Un médecin spécialiste assure des consultations et conseille les voyageurs en partance pour des destinations intertropicales. Quant aux équipes médicales du CHU, elles participent aux séances de vaccination. Principalement celles qui ne peuvent être effectuées en médecine extra-hospitalière comme la vaccination anti-amarile (vaccin contre la fièvre jaune) recommandée aux voyageurs qui se rendent en Amérique du Sud et en Afrique intertropicale et le vaccin méningococcémique conseillé aux pèlerins de la Mecque et de Médine.

Le Centre est en outre une structure de référence pour les médecins généralistes confrontés aux questions de leurs patients.

A partir du 1er septembre 2010, une antenne au Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes ouvre ses portes aux voyageurs pour offrir le même service. Cette complémentarité répond à une attente des voyageurs. Une coordination sera assurée entre les deux centres.

Les consultations se déroulent au sein du Service de Maladies Infectieuses et Tropicales où le patient sera reçu par le médecin puis vacciné par l’infirmière.

Jours et horaires d’ouverture
Ouverte 4 demi-journées par semaine avec des cessions complémentaires pour les vaccinations des pèlerins de la Mecque, l’antenne assurera -dans un premier temps- uniquement les vaccinations anti-amarile, contre la méningite ACWY135. Pour les autres vaccins, les consultants seront adressés à leur médecin référent habituel ou vaccinés sur place s’ils sont en possession de leurs vaccins. (Dorénavant le vaccin anti méningite A, C, Y, W135 est disponible en pharmacie, les personnes ne sont plus obligées de venir en centre de vaccination.)

Durant ces séances de vaccination, les patients bénéficieront également d’une consultation de 15 à 20 minutes,d’un conseil aux voyageurs incluant les recommandations sanitaires,- de la vérification et de la délivrance d’ordonnances pour la mise à jour des vaccinations usuelles (hépatite A, DTPolio, hépatite B, ..) et des conseils pour la prévention du paludisme ainsi que de la délivrance des ordonnances pour la chimio prophylaxie anti palustre.

L’expérience acquise dans le cadre de la coopération avec le centre de vaccinations internationales de la Ville de NIMES est garante de la réussite de ce projet. Au retour du voyage, les problèmes des pathologies sont assurés par les mêmes médecins du CHU, soit dans le service de Maladies Infectieuses et Tropicales, soit au sein de la consultation externe du Laboratoire de Parasitologie.

L’équipe médicale est composée des Dr Barbuat et Lechiche toutes les deux titulaires du DESC de Pathologie Infectieuse et Tropicale, et du Dr Lachaud est médecin Parasitologue au sein du CHU, titulaire du DESC des Agents Infectieux.

Contact
Centre de vaccinations internationales, Place du Professeur Robert Debré
30000 Nîmes – Tél : 04 66 68 42 11
Ouvert de 9h à 17h

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.