Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voyage au centre de ma chambre… d’hôpital

Que montrer de ma chambre d'hôpital ? Que dire de moi dans cette chambre ? 10 polaroïds pris par dix patients volontaires du CHRU de Nancy répondent à ces questions. Toutes générations confondues, ces personnes, hospitalisées en longue maladie ont accepté de passer deux heures avec la photographe plasticienne Alice Meyer pour vivre une expérience unique de complicité. L'exposition de leur portrait se tiendra du 9 au 18 décembre 2014 dans le cadre de Culture à l’Hôpital.

Que montrer de ma chambre d’hôpital ? Que dire de moi dans cette chambre ? 10 polaroïds pris par dix patients volontaires du CHRU de Nancy répondent à ces questions. Toutes générations confondues, ces personnes, toutes hospitalisées en longue maladie ont accepté de passer deux heures avec la photographe plasticienne Alice Meyer pour vivre une expérience unique de complicité. L’exposition de leur portrait se tiendra du 9 au 18 décembre 2014 dans le cadre de Culture à l’Hôpital.
En règle générale les photos amateurs saisissent les moments heureux, les amis, les paysages. L’hospitalisation ne semble pas rentrer dans ce cadre-là… Qui veut s’en souvenir ? Mais, qui a le choix de ne pas s’en souvenir ? Soutenue par l’ARS et la DRAC de Lorraine, la résidence d’artiste donne à voir pour la première fois, « de l’intérieur », le temps de l’hospitalisation par ceux qui la vivent. La trace du “j’ai été là”, le témoignage parfois poétique de ce moment singulier de leur vie.
La plupart du temps confinés dans leur chambre, les patients contraints dans leurs déplacements et leur concentration ont pris chacun dix polaroïds. Ils ont pu en refaire certain mais le principe d’une sélection est resté. L’atelier s’est déroulé en une seule fois. Leurs 10 polaroïds ont été
scannés pour l’exposition. En retour, à la fin de leur atelier, Alice Meyer a réalisé leur portrait.
"Voyage au centre de ma chambre” a été une bulle créative opportune  plus ou moins compulsive ou réfléchie explique l’artiste les enfants appuyant sur le bouton face à tout ce qu’il y avait devant eux, les adultes et les personnes âgées se posant la question d’une narration. Mais ce qu’ils ont eu en commun, c’est la timidité derrière l’appareil. Les images témoignent de cette expérience qui révèle du jeu, du questionnement, du ressenti."
Chaque visiteur de « Voyage au centre de ma chambre » écrira sa propre histoire en écho à ses propres émotions : crainte, étonnement ou attendrissement car tous ont eu, ont ou auront partie liée avec l’hôpital à un moment de leur vie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.