Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Développement de la thrombinographie à l’hôpital

Un programme de recherche sur la thématique « nouvelles approches antithrombotiques » est développé au CHU de Nancy depuis 2000. Il vise à mettre au point les moyens d'analyse (dite méthode de thrombinographie notamment) pour permettre de diagnostiquer un sang hypo ou hypercoagulant. L'objectif étant de pouvoir à terme anticiper les risques de thromboses.

Un programme de recherche sur la thématique « nouvelles approches antithrombotiques » est développé au CHU de Nancy depuis 2000. Il vise à mettre au point les moyens d’analyse (dite méthode de thrombinographie notamment) pour permettre de diagnostiquer un sang hypo ou hypercoagulant. L’objectif étant de pouvoir à terme anticiper les risques de thromboses.

Ces travaux de recherches sont menés en collaboration avec l’université de Maastricht (Pays-Bas). En janvier 2003, l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) accordait son label à l’équipe de recherche. Depuis, la thrombinographie est développée au CHU de Nancy essentiellement dans le cadre de différents protocoles de recherche cliniques en rapport avec la thrombose dans le but de pouvoir l’utiliser un jour comme outil d’aide au diagnostic et à la prise en charge des patients.

Le service d’hématologie biologique du CHU de Nancy, localisé à la fois sur les sites de Brabois et de Central, est subdivisé en divers secteurs d’analyses de biologie médicale : cytologie (analyse morphologique des cellules), cytométrie (immuno-phénotypage des cellules), exploration fonctionnelle des cellules du sang, hémostase (processus de coagulation).

Sur le site de Brabois, le service d’Hématologie biologique comporte un secteur de consultations d’Hémostase et de prise en charge de patients au sein du Centre Régional de Traitement de l’Hémophilie (CRTH). Le service d’Hématologie biologique répond 24h/24 et 7 jours sur 7 aux besoins d’analyses hospitalières urgentes ou non et participe également à des programmes pointus de recherche sur le sang.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.