Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Douleurs lombaires chroniques : un neurostimulateur doté d’IA utilisé à Poitiers

Auteur / Etablissement : ,
Crédit Photo : CHU de Poitiers
Pour la première fois en France, un neurostimulateur doté d’intelligence artificielle a été implanté au CHU de Poitiers. Une innovation qui promet d’améliorer le quotidien des patients souffrant de douleurs lombaires chroniques réfractaires.

Une première nationale. Le 24 janvier dernier au CHU de Poitiers, l’équipe du Pr Philippe Rigoard, neurochirurgien et responsable du service de neurochirurgie du rachis, chirurgie de la douleur et du handicap, a implanté sur un patient un nouveau type de neurostimulateur médullaire, dit en « boucle fermée ». Appelé Inceptiv, ce dispositif est capable de mesurer 3 millions de fois par jour l’activité du système nerveux et de s’en servir pour optimiser et personnaliser le traitement automatiquement, en temps réel, au plus proche des besoins du patient.

Inceptiv enregistre la réponse du système nerveux à la stimulation de la moelle épinière. Photo : CHU de Poitiers

L’intervention, qui a duré près d’une heure et demie, a été réalisée sous anesthésie éveillée pour que des échanges avec le patient permettent de positionner précisément l’électrode (qui ressemble à un pacemaker) au bon endroit sur la moelle épinière. Aux côtés du neurochirurgien et de l’équipe d’anesthésie, est par ailleurs intervenu un hypnothérapeute. 

12 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques 

Près de 12 millions de personnes en France souffrent de douleurs chroniques, des douleurs qui altèrent considérablement leur qualité de vie. La neurostimulation médullaire, développée en France dans les années 80 et pratiquée au CHU de Poitiers depuis les années 2000, permet de brouiller les messages douloureux avant qu’ils n’arrivent au cerveau. En d’autres termes, elle permet d’atténuer la douleur.

Nous sommes, aujourd’hui, dans un changement de paradigme qui nous amène à reconsidérer des thérapeutiques beaucoup moins invasives plutôt que de procéder à une chirurgie du dos.

Crédit Photo : CHU de Poitiers

« Si un patient souffre de douleurs chroniques lombaires isolées (c’est-à-dire sans sciatique associée), le but de notre prise en charge doit être de tout mettre en œuvre pour éviter une opération de la colonne vertébrale. En effet, les études ont révélé que la chirurgie rachidienne n’a pas démontré sa supériorité par rapport à une rééducation bien conduite », explique le Pr Rigoard. Et d’ajouter :  « Nous sommes, aujourd’hui, dans un changement de paradigme qui nous amène à reconsidérer des thérapeutiques beaucoup moins invasives plutôt que de procéder à une chirurgie du dos. Parmi les patients ayant subi ces opérations, près de 40 % gardent ou développent des douleurs chroniques lombaires réfractaires. Malheureusement, trop souvent encore, nous ne voyons ces patients qu’en bout de course, de nombreuses années après l’apparition des douleurs, pour discuter des techniques de stimulation médullaire, considérées à tort comme des techniques de dernier recours. Plusieurs milliers de neurostimulateurs médullaires ont été posés en France l’année dernière et la majorité de ces patients […] témoignent de l’amélioration de leur quotidien apportée par ces dispositifs ».

Crédit Photo : CHU de Poitiers

A noter que Inceptiv reste le tout premier stimulateur médullaire en France compatible avec les IRM 3 Tesla, ouvrant des possibilités étendues d’imagerie diagnostique pour les patients. 

La rédaction avec le CHU de Poitiers 

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.