Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Santé mentale périnatale : une équipe ressource en Franche-Comté

Auteur /Etablissement :
Saison à risque sur le plan psychique, les mois suivants la conception de l’enfant à sa première année peuvent se révéler complexes tant pour la mère que pour le bébé. Pour faire face aux difficultés des femmes durant cette période, la Franche-Comté dispose de structures de soins psychiques périnataux gradués et articulés, des consultations ambulatoires à l’hospitalisation mère-bébé temps plein en passant par de l’accueil à temps partiel et de l’hospitalisation de jour. Depuis un an, une équipe ressource en santé périnatale (ERSMP) complète ce dispositif.

Saison à risque sur le plan psychique, les mois suivants la conception de l’enfant à sa première année  peuvent se révéler complexes tant pour la mère que pour le bébé.  Pour faire face aux difficultés des femmes durant cette période, la Franche-Comté dispose de structures de soins psychiques périnataux gradués et articulés, des consultations ambulatoires à l’hospitalisation mère-bébé temps plein en passant par de l’accueil à temps partiel et de l’hospitalisation de jour. Depuis un an, une équipe ressource en santé périnatale (ERSMP) complète ce dispositif.

Que ce soit en raison d’un trouble psychiatrique antérieur à la grossesse, de troubles survenant lors de la grossesse ou dans les 42 jours du post-partum (gravido-puerpérale) ou encore d’une vulnérabilité inhérente aux remaniements psychiques de la parentalité, l’apparition de difficultés peut rapidement, en l’absence d’aide, affecter la santé psychique des mères ou des pères et mettre en péril le déroulement des interactions précoces parents-enfant. Une situation qui risque de retentir sur le développement psycho-affectif du bébé.

Parmi les structures déployées dans la région pour soutenir les parents et des bébés en situation de vulnérabilité psychique, l’équipe ressource en santé périnatale (ERSMP) remplit une mission particulière. Elle n’intervient pas directement auprès des familles mais en appui auprès des professionnels de Franche-Comté impliqués aux côtés des mères souffrant de troubles mentaux. 

Composée d’un médecin pédopsychiatre et d’une infirmière expérimentée en puériculture, l’ERSMP propose des modes d’intervention adaptés à chaque cas, au CHRU de Besançon ou sur le lieu d’exercice du professionnel. L’équipe apporte une réponse aux médecins généralistes, sages-femmes, gynécologues-obstétricien, pédiatres, psychiatres, psychologues…- souvent isolés et rencontrant des difficultés à se mettre en lien avec les structures existantes : équipes médico-sociales (PMI, CAMSP, Aide sociale à l’enfance…) ou équipes hospitalières d’obstétrique, de pédiatrie, de psychiatrie…
L’ERMSP  participe aux réunions de synthèse autour de situations cliniques complexes concrètes, met en place des temps de supervision : analyse, accompagnement. Elle suit les staffs de parentalité et dispense des aides à la prescription médicamenteuse. Elle assure parfois aussi des consultations ressources au CHRU.

En 2015, l’ERSMP, en lien avec le réseau périnatalité de Franche-Comté, proposera une journée interdisciplinaire de sensibilisation sur le repérage des troubles, les interactions précoces et les propositions de soins psychiques. L’objectif est double :, renforcer sur tout le territoire franc-comtois la prévention et le repérage précoce et mettre en lien autour de cette thématique, l’ensemble des professionnels, de santé ou non, concernés par la périnatalité.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.