Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

«EVE» ou la lutte contre la douleur

L'Echelle Visuelle Electronique d'Evaluation de la Douleur, cet outil surdoué va permettre aux patients de mesurer leur douleur et d'en parler avec leur médecin.

L’Echelle Visuelle Electronique d’Evaluation de la Douleur, cet outil surdoué va permettre aux patients de mesurer leur douleur et d’en parler avec leur médecin.

Depuis début 2003, le service de Rhumatologie du Pr Francis Blotman (Hôpital Lapeyronie) a adopté ces échelles. Le Centre Antidouleur (Hôpital St Eloi) les met aussi à la disposition de ses patients et bientôt, le service d’Orthopédie du Pr Michel Chammas (Hôpital Lapeyronie) équipera ses chambres de EVE pour le suivi des douleurs post-opératoires. Les patients pourront ainsi informer leur médecin généraliste, leur rhumatologue ou le Cente Antidouleur du CHU de Montpellier des conditions de vécu de cette douleur.

Le Dr Patrick Ginies, responsable du Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur, DAR B à l’hôpital Saint Eloi et le Laboratoire AVENTIS ont développé le brevet de la première Echelle de mesure électronique de la douleur et des circonstances déclenchant cette douleur.

Baptisée «EVE», cette échelle ressemble à une «gameboy» et fonctionne au moyen d’un boîtier électronique. Elle est confiée à chaque patient au début de son hospitalisation et lui permet d’exprimer à tous les moments de son séjour, sa douleur et éventuellement les difficultés de soulagement de celle-ci. L’ensemble des informations peut être visualisé sous forme de courbes sur son écran. Un lien avec un poste informatique permet également de retenir et de classer toutes les informations dans le dossier du patient. Ainsi, l’équipe soignante peut suivre jour par jour, semaine par semaine, l’évolution précise du soulagement de la douleur de ses patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.