Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Systèmes d’information optimisés

La Centrale d'Achat de l'Informatique Hospitalière (CAIH) équipe ses établissements adhérents d'un nouvel outil intelligent pour optimiser et sécuriser l'usage des systèmes d'information.
La Centrale d’Achat de l’Informatique Hospitalière (CAIH) équipe ses établissements adhérents d’un nouvel outil intelligent pour optimiser et sécuriser l’usage des systèmes d’information.
Environ 20 % des logiciels installés dans les systèmes d’information ne sont jamais utilisés. Face à ce constat que la Centrale d’Achat de l’Informatique Hospitalière (CAIH) a décidé de mettre à disposition de ses 637 établissements adhérents (qui totalisent 410 000 postes de travail) un outil dédié :  le logiciel Nexthink, déployé par la société Advens. Ce dernier, analyse en temps réel les interactions des utilisateurs avec leur système d’information et cartographie l’ensemble des services informatiques et leurs modes d’utilisation. Un moyen pour les établissements hospitaliers de mieux gérer leur parc informatique, de renforcer la sécurité de leurs systèmes d’information et de développer entre eux des échanges de logiciels surnuméraires.
Collecter les données de 200 000 postes informatiques
Cette dernière disposition devrait se révéler très utile aux Groupements hospitaliers de territoire (GHT) dans leur phase d’organisation. La convergence imposée aux systèmes d’information des hôpitaux membres des GHT passe en effet par une phase décisive de cartographie concertée des fonctions et de leurs supports. Nexthink pourra permettre alors de contrôler avec certitude la conformité de la sécurité des systèmes et des licences (en nombre et en qualité) et de faciliter la gestion des mises à jour.
Le marché ayant été conclu pour la période 2016 – 2020, la CAIH estime qu’il devrait permettre de collecter des données sur plus de 200 000 postes informatiques.
La solution Nexthink est portée de concert par UniHA, la FHF, la FEHAP, l’EFS (Etablissements français du Sang), UniCancer, et il est possible de l’ouvrir aux autres centres de santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.