Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le projet « Education, alimentation et précarité » récompensé

Le 5 février 2010, Christine Kavan, diététicienne, et Martine Billard, cadre socio-éducatif, ont reçu le prix Dawn pour le projet conduit au sein du CHU par l'Unité Transversale d'Éducation pour le Patient (UTEP) et le service social : «Education, alimentation et précarité». En 2009, Emilie Bourcelot, diététicienne, avait déjà été récompensée pour le projet qu'elle pilote avec l'équipe du service de diabétologie consacré à «l'amélioration de la prise en charge éducative initiale des patients diabétiques de type 1 ».

Le 5 février 2010, Christine Kavan, diététicienne, et Martine Billard, cadre socio-éducatif, ont reçu le prix Dawn pour le projet conduit au sein du CHU par l’Unité Transversale d’Éducation pour le Patient (UTEP) et le service social : «Education, alimentation et précarité».
En 2009, Emilie Bourcelot, diététicienne, avait déjà été récompensée pour le projet qu’elle pilote avec l’équipe du service de diabétologie consacré à «l’amélioration de la prise en charge éducative initiale des patients diabétiques de type 1 ».

Initié par l’UTEP et le service social en 2007, le projet «Education, alimentation et précarité» est né d’un constat : la difficulté de concilier conseils diététiques adaptés à la pathologie et situation de précarité. L’objectif est donc de mieux prendre en compte l’environnement socio-économique des patients et d’intégrer cette dimension dans leur prise en charge éducative et plus spécifiquement diététique. Pour se faire 2 grands axes de travail ont été dégagés :
• Recenser l’existant en matière d’aide alimentaire et d’éducation nutritionnelle… et le faire connaître.
Pour se faire, un état des lieux des dispositifs et structures existants en Franche-Comté en matière d’aide alimentaire a été dressé et aujourd’hui, grâce à un site Intranet créé dans le cadre de ce projet, tout soignant peut instantanément connaître la structure capable d’apporter l’aide alimentaire d’urgence et/ou régulière au patient pris en charge. Il pourra prochainement accéder à des supports lui permettant d’adapter à des petits budgets et selon la pathologie en cause, les conseils alimentaires qu’il délivre.

• Améliorer le « repérage » des patients vulnérables (hors accès par la PASS). Après avoir identifié les difficultés des soignants et des patients, des actions vont être menées, à l’hôpital pour améliorer, le « repérage » des patients en situation de précarité ou plus largement en situation de vulnérabilité.

Le prix Dawn reçu cette année est accueilli avec un plaisir d’autant plus vif qu’il permettra au projet de prendre une dimension extra-hospitalière puisque l’UTEP mettra à disposition des professionnels de santé hors CHU et des associations le site «Education, alimentation et précarité» en accès Internet.

Ce travail, mené en interdisciplinarité et dans le respect des compétences de chacun, rapproche tous les acteurs – soignants et soignés – qui oeuvrent vers un but commun : accompagner et aider le patient à prendre soin de lui-même.

L’éducation thérapeutique, une dynamique franc-comtoise
Dès le début des années 2000, la motivation des professionnels de santé, des institutionnels et des associations de malades, a permis de mettre en oeuvre une réelle dynamique régionale en terme d’éducation thérapeutique.

Septembre 2006, l’unité transversale d’éducation thérapeutique du CHU de Besançon est mise en place. Cette « unité-ressource » est chargée de coordonner, former et apporter un appui méthodologique et logistique aux équipes soignantes, dans le domaine de l’éducation thérapeutique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.