Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Comment faire de la prévention en CHU l’affaire de tous ? 

… ou la table ronde qui parle prévention sous tous les angles !

En première partie, Clément Triballeau, coordinateur de la Commission Stratégie à la conférence des DG de CHU, a accueilli trois intervenants venus tout droit d’Angers : la Directrice Générale du CHU, Cécile Jaglin-Gimonprez, le Pr Alexis Descatha, ainsi que Céline Schnebelen, directrice adjointe chargée, entre autres, de la prévention, afin de partager les différentes initiatives lancées dans ce domaine. Parmi elles, le dispositif HAVISAINES ou Habitudes de Vie Saines, un dispositif de promotion de la santé à destination des professionnels – dont nous vous avions déjà parlé dans cet article

Se succèderont ensuite d’autres thématiques : la prévention ciblant les personnes âgées (ICOPE au CHU de Toulouse), la prévention du suicide (Dispositif au CHU de Brest), les liens entre prévention et préinatalité au CHU de Reims, la prévention par le sport avec une interview du Dr Oriane Hily, médecin du sport au CHU de Nancy, en charge de l’équipe de France d’escrime. 

Crédit Photo : Adrien Morcuende.

La prévention a elle aussi droit à ses prix !

Une première à SantExpo ! En partenariat avec Relyance, les CHU ont décerné quatre prix prévention et innovation. Et parmi eux : 

  • Premier prix : le CHU de Nantes avec le “DigiCapSanté cardio-neuro-vasculaire” 
  • Deuxième prix : HUGO avec le logiciel d’après cancer pédiatrique Log-after et son programme “RHEQuPERE” 
  • Troisième prix : le CHU de la Réunion avec le projet d’éradication du cancer du col de l’utérus ! 
  • Prix coup de cœur : AdDoc du CHU de Bordeaux avec la filière disciplinaire de dépistage et de prise en charge des addictions chez les adolescents. 
Crédit photo : Adrien Morcuende

Prévenir et guérir : la santé des professionnels au coeur du débat

Étudiants anxieux, désinsertion professionnelle… Des situations difficiles à vivre et pourtant évitables, auxquelles Ghislaine Perez-Braux, directrice coordinatrice générale des écoles et des instituts de formation paramédicale des HCL, Géraldine Widiez, directrice de l’IFSI de l’hôpital Bichat, et Jeanne Davenel, directrice adjointe des RH du CHU de Rennes, ont souhaité apporter des réponses. Sur le sujet de la désinsertion professionnelle, Jeanne Davenel a insisté sur l’écart générationnel créé par la rapide évolution du numérique : « La croissance importante du numérique peut accentuer l’écart générationnel et la stimulation organisationnelle peut être un atout pour appréhender ces évolutions. »  A noter que sur cette table ronde, Laetitia Mirjol, coordinatrice de la commission RH de la conférence des DG de CHU et visage familier du stand des CHU depuis trois ans, campait une nouvelle fois le rôle d’animatrice. 

Crédit photo : Adrien Morcuende

La prévention des violences sexistes et sexuelles, sujet brûlant 

« On sort un baromètre chaque année. Près de huit femmes médecins sur dix ont été victimes d’actes sexistes. Une femme sur trois va le signaler, c’est encore plus inquiétant », a posé Marie-France Olieric, PCME au CHR de Metz-Thionville, membre de la commission VSS et Présidente de l’association Donner des elles à la santé. Les mots ont rapidement pris le relais des chiffres. Animé par Anne-Lucie Boulanger de la Commission DAM du CHU de Dijon, ce moment d’échanges autour de conciliation et de médiation a fait la part belle à la parole médicale. Le Dr Fabien Vaniet, Président de la CVH au CHU de la Réunion, le Dr Denis Filisetti Chef de service de parasitologie au CHU de Strasbourg, le Pr Bruno Riou, doyen de l’UFR de médecine Sorbonne-Université, se sont notamment exprimés. Marie-Cécile Naves, DG de France Universités et  Floriane Rivière, DG du CHU de Tours, ont aussi participé à la discussion. Cette dernière réaffirmera, une fois la table ronde terminée, que « les VSS ne peuvent pas être une problématique isolée. Elles doivent s’inscrire dans un plan plus général sur l’égalité professionnelle avec tout un plan de formation. L’idée est de permettre un contexte professionnel qui évite leur émergence. » 

Attractivité : quels leviers pour les CHU ? 

Un modèle hospitalo-universitaire en recherche d’un nouveau départ, d’une nouvelle attractivité. C’est ce qu’ont appelé de leurs voeux Marie Daudé, DG de l’Offre de Soins au Ministère de la santé et de la prévention, Frédéric Spinhirny, Directeur des Affaires médicales au CHU de Tours, le Pr Béatrice Cochener, doyenne de l’UFR de médecine de Brest et Nicolas Revel, DG de l’AP-HP. Rétablir le dialogue entre les professionnels, créer une UE management dans l’enseignement etc., autant de propositions évoquées au cours de cet échange animé par Frédéric Varnier, DG du CHU de Caen et président de la commission des DAM de la conférence des DG de CHU. 

Crédit photo : Adrien Morcuende

Les soins écoresponsables, enjeu d’avenir

C’est désormais clair : la transformation écologique est considérée et établie comme un axe majeur des politiques de santé. Au cours de cette table ronde verte, Clotilde Durand, cheffe de service et adjointe à la directrice de la DGOS, a rappelé la responsabilité du système de santé français dans les émissions de gaz à effet de serre en France (environ 8%), sans oublier de mentionner la feuille de route de planification écologique du système de santé de mai 2023.

De son côté, Angélique Bizoux-Coffignier, DGA du CHU de Lille, s’est chargée de présenter la “task-force” du Pacte de Transition écologique des CHU, signé l’an dernier à SantExpo. Complétement la présentation, le Pr Marie Thérèse Leccia, PCME au CHU de Grenoble, Frédéric Boiron, DG du CHU de Lille et responsable task-force écologique des CHU et le Dr Virginie Chasseigne, pharmacienne au CHU de Nîmes ont présenté des cas concrets visant à réduire l’impact environnemental : par exemple, le recyclage des médicaments ou encore la révision de certaines pratiques, notamment l’usage de tubes Falcon accompagnés de supports en polystyrènes « volumineux et inutiles ».

Crédit photo : Adrien Morcuende

Cybersécurité : comment rendre les CHU résilients face aux risques d’attaques ? 

Le 29 juillet 2023, certains employés du CHU de Rennes recevaient des menaces de diffusion de données sur le darkweb. Quelques mois plus tard, c’est le CHU de Rouen qui, à son tour, était visé par une cyberattaque, paralysant tous les ordinateurs de l’hôpital Charles Nicolle. 

Afin de s’armer contre ces tentatives de piratage, les CHU prennent la mesure de la menace et font front uni, soulevant ainsi des questions financières et organisationnelles. Monique Sorrentino, DG du CHU de Grenoble, est revenue sur les récents investissements des CHU dans la création de postes des directions techniques. Un peu plus tard, Valérie Achart Delicourt, directrice adjointe à l’hôpital de Beaujon (APHP), Christine Pichon, directrice des Services Numériques (CHU de Rennes) et Nicolas Delaporte, directeur des Services Numériques (CHU de Toulouse), ont à leur tour pris la parole afin de partager les plans d’action du comité de pilotage des groupements hospitalo-universitaire (GHU) et et des groupements hospitaliers de territoire (GHT) sur ce sujet.

A Reims, la parole est aussi aux enfants hospitalisés 

Animé par Anne Costa, DG du CHU de Poitiers et Présidente de la Commission qualité et gestion des risques de la Conférence des DG de CHRU, cet échange a permis à la Direction qualité, gestion des risques et relations avec les usagers du CHU de Reims, par la voix de Sébastien Gayet et Clémence Lejeune, de présenter leur Commission des Enfants (une première en France !), mis en place en 2023. Deux points majeurs ont été portés à l’attention du public : l’élaboration d’un questionnaire dématérialisé et la co-construction d’actions pour améliorer le quotidien des enfants à l’hôpital. Isabelle Daligaut, cadre supérieur de santé, est revenue sur la genèse de ce projet à l’occasion d’une rapide interview dans notre studio !

D’autres établissements s’y sont mis depuis. La preuve avec la représentante de la Direction Qualité, Usagers et Santé populationnelle des Hospices Civils de Lyon, Isabelle Dadon : « Les objectifs que l’on poursuivait étaient d’orchestrer les voies plurielles, donner de la valeur à la parole des enfants, coconstruire des projets d’amélioration entre enfants et professionnels, soutenir une démarche citoyenne en lien avec la ville de Lyon. »

Crédit photo : Océane Rolland

CHU et média : deux visions conciliables de l’hôpital ? 

Pris entre le désir d’aborder l’hôpital sous tous ses angles, de traiter les réglementations hospitalières, le nécessaire secret médical ou encore l’injonction à produire, comment le journaliste spécialisé en santé travaille-t-il ? Animé par François Crémieux, DG de l’AP-HM et Président de la Commission communication de la Conférence des DG de CHU, la table ronde élégamment intitulée La plume et le scalpel a accueilli trois journalistes : Emmanuelle Rey (La dépêche du midi), Solenne Le Hen (France Info), et Margaux de Frouville (BFM TV). 

Si le trio a affirmé une volonté commune de traiter « l’hôpital à tous les niveaux », leurs présentations respectives ont mis en lumière des nuances des pratique journalistique, liées en premier chef à l’identité et ligne éditoriale du média pour lequel elles travaillent. Pour autant, l’envie d’informer les citoyens sur la réalité de l’hôpital semble se rejoindre : « Nous, quand on a juste la version de la famille du patient, il peut parfois y avoir un déséquilibre qui se crée. C’est précieux pour nous de recueillir des infos en off. J’aimerais connaître tous les services pour pouvoir connaître tous les sujets. » a ainsi déclaré Margaux De Frouville. Un appel clair aux différents interlocuteurs du monde de la santé ! 

Crédit photo : Adrien Morcuende

Tensions internationales et crises humanitaires : la parole aux témoins 

Une table ronde prestigieuse pour conclure ces trois jours. Roselyne Bachelot et François Braun, tous deux anciens Ministres de la Santé, ainsi que le Pr Raphaël Pitti, anesthésiste réanimateur de la ville de Metz, ont ainsi été invités à échanger par Véronique Anatole, DG du CHU de Rennes et Présidente Commission relations internationales de la conférence des DG de CHU. Le prédécesseur de Catherine Vautrin est revenu sur l’accord d’État signé l’année passée, et qui avait pour objectif de remonter le système de santé ukrainien. Une réussite à ses yeux, puisque le plan d’action est encore tenu à ce jour : « Nous étions là aussi pour appuyer le développement de centres de rééducation. Sur ce point précis, je suis extrêmement satisfait car la continuité est assurée. » 

Une deuxième partie de la table ronde accueillait les directrices des Relations Internationales Florence Veber (AP-HP), Florence Adnet-Cavaille (HCL) et Sylvia Topouzkanian, directrice de cabinet au CHU de Lille, à propos d’une coordination réussie en Arménie.

Crédit photo : Adrien Morcuende

Océane Rolland

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.