Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maladie du greffon contre l’hôte : une nouvelle thérapeutique proposée au CHRU de Tours

Auteur / Etablissement : ,
Dans le cadre de son partenariat avec l’EFS Centre-Pays de la Loire, et grâce au soutien de l’association Tours Autogreffe, le CHRU de Tours propose désormais des séances de photochimiothérapie extracorporelle, une technique améliorant la prise en charge des patients touchés par la maladie du greffon contre l’hôte (GVH).

Le CHRU de Tours vient de l’annoncer : la photo-chimiothérapie extracorporelle, qui n’était pas proposée jusqu’ici, sera désormais accessible aux malades du Greffon contre l’hôte au sein de l’établissement à partir du 2 novembre. Plus précisément, c’est l’Etablissement Français du Sang Centre-Pays de la Loire, qui assure déjà la prise en charge des patients chroniques (ou en urgence relative sur prescription médicale) dans un Centre de soins dont il dispose à l’Hôpital Bretonneau, qui réalisera cette PCE. 

A ce partenariat s’ajoute un troisième acteur qu’il est important de mentionner, l’Association Tours Autogreffe, qui a contribué à l’acquisition de la machine permettant photo-chimiothérapie extracorporelle. Mais de quoi s’agit concrètement ? 

Plus de 200 séances prévues par an à l’horizon 2025

La photochimiothérapie extracorporelle est une technique qui consiste à prélever les globules blancs d’un patient, de les exposer à un rayonnement ultraviolet en présence d’un agent photosensibilisant (le sporalène), puis de réinjecter ces globules blancs traités à ce même patient par voie intraveineuse. Le but : réguler l’immunité du malade dans les situations de conflit immunitaire comme la réaction du greffon contre l’hôte chez les patients allogreffes, ou dans certains formes de rejet d’organes chez les patients transplantés. 

Jusqu’ici, les patients étaient contraints d’être transférés dans d’autres établissements (CHU de Poitiers ou CHU d’Angers) – avec des inconvénients d’autant plus lourds que les séances pouvaient avoir lieu jusqu’à trois fois par semaine -, ou de recevoir des traitements de substitution pouvant entraîner des effets secondaires. Désormais, c’est bien plus près de chez eux que les patients concernés (hématologie, transplantation d’organes et dermatologie) seront donc pris en charge. 

La rédaction avec le CHRU de Tours 

Maladie du greffon contre l’hôte

La maladie ou réaction du greffon contre l’hôte est une complication grave qui peut survenir après une greffe de cellules souches allogéniques si les cellules du donneur (le greffon) attaquent les cellules du receveur (l’hôte).

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.