Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Myopie : une étude originale lancée par le CHU de Poitiers en partenariat avec KRYS GROUP

Vers qui se tourner pour étudier l’incidence et l’évolution de la myopie au sein de la population française ? Spécialiste des complications rétiniennes de la myopie au CHU de Poitiers, le Pr Nicolas Leveziel a trouvé une réponse originale et pragmatique à cette question en nouant un partenariat sur 3 ans avec KRYS GROUP. L’étude se basera sur des données clients anonymisées recueillies de façon rétrospective par les magasins des réseaux KRYS GROUP volontaires. Ces clients seront sélectionnés de manière à être représentatifs de la population nationale.
Vers qui se tourner pour étudier l’incidence et l’évolution de la myopie au sein de la population française ? Spécialiste des complications rétiniennes de la myopie au CHU de Poitiers, le Pr Nicolas Leveziel a trouvé une réponse originale et pragmatique à cette question en nouant un partenariat sur 3 ans avec KRYS GROUP. L’étude se basera sur des données clients anonymisées recueillies de façon rétrospective par les magasins des réseaux KRYS GROUP volontaires. Ces clients seront sélectionnés de manière à être représentatifs de la population nationale. 
Signé le 5 décembre 2016, le contrat de partenariat est conclu pour une durée de 3 ans et des résultats intermédiaires sont attendus. « C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons conclu cet accord avec un CHU à la pointe de la recherche sur les troubles réfractifs. La santé visuelle a toujours été un engagement fort chez KRYS GROUP. Au travers de cette étude, nous entendons contribuer, dans l’intérêt de tous, à une meilleure appréhension de la myopie et de son évolution à l’échelle nationale. » Fabien Hamès, Président de KRYS GROUP
« Nous nous félicitons d’avoir signé ce partenariat avec KRYS GROUP, leader français de l’optique. La myopie constitue un sujet phare en matière de santé visuelle. Cette étude d’intérêt général soutiendra la recherche autour de ce trouble, qui touche de plus en plus de personnes. » Pr Nicolas Leveziel, chef du service ophtalmologie du CHU de Poitiers.
En savoir plus sur la prévalence de la myopie en France*
L’hexagone compte 39,1% de myopes selon une première étude, conduite par le Pr. Nicolas Leveziel réalisée sur plus de 100 000 patients des centres Point Vision d’âge moyen de 38,5 ans. La gravité de leur myopie variant de faible à très forte selon la répartition suivante :
25,1% de faibles myopes ;
10,6% de moyens myopes ;
3,4 % de forts myopes ;
0,5 % de très forts myopes.

*Source Acuité portail des décideurs de l’optique

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.