Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rouen-Tunis : un partenariat inspiré par le prix Nobel Charles Nicolle

L’importante délégation de l’hôpital Charles-Nicolle de Tunis en visite au CHU de Rouen confirme les liens étroits de solidarité qui unissent les deux partenaires. L’accord concerne tout particulièrement les services d’urologie des deux établissements. Les quatre chefs d’unités de soins du service d’urologie sont venus poursuivre le travail en binômes avec leurs collègues rouennais.

L’importante délégation de l’hôpital Charles-Nicolle de Tunis en visite au CHU de Rouen confirme les liens étroits de solidarité qui unissent les deux partenaires. L’accord concerne tout particulièrement les services d’urologie des deux établissements. Les quatre chefs d’unités de soins sont venus de Tunis poursuivre le travail en binômes avec leurs collègues rouennais.

Au programme, transferts de savoirs, étude d’organisation des soins et de prise en charge des patients. A l’issue de ces travaux, les équipes rédigeront un guide de processus de parcours du patient et d’un livret d’accueil. Cette collaboration bénéficie du soutien financier des deux Ministères de la santé.
Une coopération historique
La coopération hospitalière du CHU-Hôpitaux de Rouen avec la Tunisie trouve son origine en la personne de Charles Nicolle médecin rouennais (1866-1936)* qui a partagé sa vie entre Rouen et Tunis où il est enterré. En son hommage, les deux hôpitaux partenaires portent son nom. Une homonymie qu’ils ont transformée en partenariat dynamique. En 1981, un accord officiel de coopération entre les deux établissements était signé. Depuis, des dizaines de médecins tunisiens et des soignants de toutes disciplines ont été formés à Rouen. Et chaque année, une vingtaine de professionnels du CHU participent aux nombreuses manifestations et projets déployés sur l’autre rive de la méditerranée. 
En savoir plus sur Charles Nicolle, prix Nobel de physiologie ou médecine de 1928
Chef du laboratoire de bactériologie et de sérothérapie à la Faculté de médecine de Rouen en 1896, Charles Nicolle fonde en 1898, un sanatorium à Oissel. Connu en tant que chef du laboratoire de bactériologie et de sérothérapie à la Faculté de médecine de Rouen, il est cité référence pour ses travaux sur la lutte contre les maladies vénériennes. En 1903, il prend la direction de l’Institut Pasteur de Tunis où il conduit des études sur diverses maladies infectieuses, typhus, la brucellose, le paludisme… mettant en exergue l’existence d’« infection inapparente ». (source Wikipedia)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.