Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un réseau lorrain pour la prise en charge du diabète et de l’obésité

La Maison du Diabète et de la Nutrition de Nancy et Meurthe et Moselle (MDN Nancy-54) allie la qualité d'accueil d'une "maison" à l'efficacité d'un réseau. Ses missions s'adressent à tous les publics : informer, éduquer, former et aider dans la lutte contre les maladies métaboliques chroniques en particulier l'obésité et le diabète. Son efficacité repose sur les compétences d'une équipe pluridisciplinaire. La MDN Nancy- 54 affiliée à l'Association Nationale de Coordination des REseaux Diabète (ANCRED) permet aux médecins de ville d'accéder à de nouveaux moyens d'éducation thérapeutique jusque-là concentrés à l'hôpital.

La Maison du Diabète et de la Nutrition de Nancy et Meurthe et Moselle (MDN Nancy-54) allie la qualité d’accueil d’une « maison » à l’efficacité d’un réseau. Ses missions s’adressent à tous les publics : informer, éduquer, former et aider dans la lutte contre les maladies métaboliques chroniques en particulier l’obésité et le diabète. Fondée par le Pr Olivier Ziegler, responsable du service de diabétologie et nutrition au CHU de Nancy, son efficacité repose sur les compétences d’une équipe pluridisciplinaire. La MDN Nancy- 54 affiliée à l’Association Nationale de Coordination des REseaux Diabète (ANCRED) permet aux médecins de ville d’accéder à de nouveaux moyens d’éducation thérapeutique jusque-là concentrés à l’hôpital.

A la demande des médecins traitants, la MDN Nancy-54 met en place des ateliers d’information et d’éducation thérapeutique animés par des infirmiers, des diététiciens, des kinésithérapeutes, des éducateurs sportifs, des podologues formés à cette mission. Ils sont également décentralisés dans les quartiers de l’agglomération nancéienne et sur d’autres bassins de vie comme Pont-à-Mousson ou Saint-Nicolas-de-Port à quelques kilomètres de Nancy. Les thèmes portent sur l’alimentation, l’activité physique, les maladies concernées et leurs complications, les principes des différents traitements et sur des sujets plus techniques comme l’auto-surveillance glycémique ou la mise en place d’une insulinothérapie.

La MDN Nancy-54 est aussi un réseau de soins et d’éducation thérapeutique qui organise la circulation des informations, l’évaluation des actions à travers des outils de suivi simples (bilan annuel, carnet de bord) et la formation des personnels de santé médicaux et paramédicaux. Le réseau permet également l’accès à des soins mal remboursés, en particulier les soins de podologie pourtant incontournables chez le sujet diabétique. L’accès au réseau de la Maison du Diabète et de la Nutrition se fait sur simple ordonnance du médecin au nom du patient adressée à la MDN Nancy-54 (courrier, fax ou via le patient). Le réseau rassemble des médecins, infirmières, pharmaciens, diététiciens, pédicures-podologues, kiné, psychologues, éducateurs sportifs, l’Association Lorraine d’Aide aux Diabétiques, collectivités locales, établissements, institutions, organisations et une structure d’évaluation : l’Ecole de Santé publique.

En partenariat avec d’autres réseaux lorrains, la MDN-Nancy 54 dispose d’outils de promotion de santé et d’éducation utilisables par l’ensemble des soignants concernés par ces pathologies. Une fédération de structures permet de mutualiser certains outils ou certaines actions au niveau de la Lorraine : LORDIAMN (Lorraine Diabète Maladies Métaboliques et Nutrition). Un réseau transfrontalier du diabète a également vu le jour (avec le Luxembourg, la Belgique et bientôt l’Allemagne).

Plus d’informations
Docteur Philip BÖHME
Coordonnateur médical
Maison du Diabète et de la Nutrition de Nancy et Meurthe et Moselle (MDN Nancy-54)
14, bd du 21ème Régiment d’Aviation 54000 NANCY
Tél : 03 83 39 00 26
Fax : 03 83 22 75 89
contact@mdnnancy.fr ou href= »mailto:p.bohme@chu-nancy.fr »
www.mdnnancy.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.