Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le CHU d’Angers vitrine d’une métropole high tech

Auteur /Etablissement :
Organisatrice de la 22ème édition du World electronics forum, Angers vient de vivre 4 jours. C'est la 1ère fois depuis 12 ans que l'événement a lieu en Europe et qui plus est en France dans une ville qui rayonne : Angers. Et le CHU est de la partie ! Il a été retenu pour accueillir l’itinérance « Smart Health », dédiée à la santé connectée. #ConnectedWeek #Angers #WEFAngers !
Organisatrice de la 22ème édition du World electronics forum, Angers vient de vivre 4 jours. C’est la 1ère fois depuis 12 ans que l’événement a lieu en Europe et qui plus est en France, pays leader de l’innovation électronique, et dans une ville qui rayonne : Angers. Et le CHU est de la partie ! Il a été retenu pour accueillir l’itinérance « Smart Health », dédiée à la santé connectée. #ConnectedWeek #Angers #WEFAngers !
La santé connectée est l’un des 6 secteurs les plus porteurs et une  “Learning expeditions”* lui était dédiée. Entreprises, acteurs de la formation et de la recherche étaient rassemblés le 26 octobre 2017 au sein du centre de simulation en santé du CHU et de l’université d’Angers All’s Sims. L’occasion de mettre en avant le "savoir innover angevin" et les “smart usages” déployés tout au long de la chaîne du soin, de la formation au suivi des traitements, en passant par les urgences.
Transformé en show room de la Smart Health et de la santé connectée, le centre de simulation All’s Sims du CHU d’Angers a reçu une délégation internationale de six nationalités (Chine, Etats-Unis, Japon, Roumanie, Nigéria, France). En visite également un membre de la Commission électronique internationale – chargée d’élaborer et de publier des Normes internationales relatives à l’électricité, l’électronique et les technologies apparentées- et un représentant français de la CCI de Singapour.

La médecine du futur vue par de prestigieuses entreprises et organisations

De grands noms du progrès médical attendaient les visiteurs :  Carmat (coeur artificiel) ; Physidia (dialyse à domicile) ; Blinksight (projet Slash +) ; Deepcolor ( imagerie médicale adaptée à la chirurgie plastique et reconstructrice) ; Visiomed (équipements de mesure médicaux) ; Gaspar (coussin connecté) ; Linak (lit connecté); Naocare (supports numériques de formation) ; Cottos médical (vélo connecté Cycleo); Aster technologie (outils de test pour améliorer la fiabilité des équipements connectés) ; SimforHealth (conception de solution en simulation numérique) .

Et aussi : le Centre d’expertise national des technologies de l’information et de la communication pour l’autonomie, l’école d’ingénieur ESEO pour son insufflateur connecté et son double cursus de formation électronique et médical, les Arts & métiers Paristech et Laval virtual pour leur simulateur d’accessibilité pour personne à mobilité réduite.
Quant au CHU d’Angers, il s’était mis en mode innovation pour donner à voir les plus futuristes de ses équipements et de ses projets.

Le CHU d’Angers en mode innovation

Le CHU d’Angers investit dans la recherche-innovation et signe des prouesses :
Une première mondialeEn janvier 2016, le Pr. Philippe Menei, neurochirurgien, retirait une tumeur cérébrale tout en interagissant avec son patient éveillé et immergé dans un l’environnement relaxant d’une réalité virtuelle diffusée via lunettes 3D. 
Son centre de simulation en santé propose une grande variété d’environnements de soins
Depuis 2007, le CHU et l’université d’Angers bénéficient d’un centre de simulation en santé. Référence en France, ils reçoit chaque année, 3 000 professionnels de santé et futurs praticiens dans le cadre de leur formation initiale ou continue. A leur disposition…
– une table d’anatomie numérique : elle permet aux étudiants et professionnels de santé d’étudier tout ou partie du corps humain, en ne conservant s’ils le souhaitent que les muscles ou les vaisseaux sanguins
– des simulateurs d’échographie, d’endoscopie et célioscopie permettent de s’entraîner à la manipulation de ces appareils. Sous le « tutorat » des médecins présents, les visiteurs ont été invités à s’en emparer.
– les mannequins haute fidélité qui prennent vie sur commande. Adulte et enfant SimMan 3G voient leurs constantes évoluer, ils se mettent à parler, gémir, pleurer, convulser … selon le souhait des formateurs qui les contrôlent à distance.
Le personnel médical et paramédical s’initie aux techniques de soins dans des environnements, au plus près de la réalité. Ils améliorent ainsi leurs compétences techniques et comportementales sans risque pour le patient et répondent ainsi à l’injonction de la Haute autorité de santé : « Jamais la première fois sur le patient ».
Dès 2018 un robot en expérimentation durant 6 semaines
Les salles d’attente des consultations d’anesthésie, où aucun personnel n’est requis, accueilleront début 2018 le robot Pepper, le temps d’un test de six semaines mené par la société Conserto. Les capacités de ce robot à informer de manière ludique et interactive les patients seront appréciées. Un bilan permettra d’établir la pertinence de ce nouveau canal d’information etd’identifier « des freins éventuels ou des accélérateurs » permettant au projet de se développer au sein d’établissements de santé.
La montre connectée pour des massages cardiaques 
Le Dr Julien Verchère, urgentiste, planche actuellement sur une application pour montre connectée pour améliorer la fréquence et la qualité des compressions sur la poitrine en cas d’arrêt cardio-respiratoire. Le praticien utilise l’accéléromètre des montres connectées. Aidé par sept étudiants de l’école d’ingénieur ESEO, il a testé un premier prototype cet été. Cette application pourrait servir, en amont, lors de la formation des secouristes et en aval, en ornant le poignet « des maîtres-nageurs et des pompiers … ».
Le vélo connecté pour diagnostiquer les troubles cognitifs des personnes âgées
Le Pr. Pierre Abraham, chef du département de physiologie et explorations fonctionnelles va travailler sur Cycleo, un vélo d’appartement connecté de  la société Cottos. Grâce à la réalité virtuelle, des personnes en perte d’autonomie vont bénéficier des bienfaits d’une activité physique ludique. Leur pratique du vélo connecté permettra d’apprécier l’évolution de leurs pathologies (troubles cognitifs) et d’améliorer leur prise en charge. 

Pour en savoir plus

Sur les projets, rendez-vous sur le site du WEF 
Sur le centre de simulation angevin
Futurs directeurs : la simulation pour apprendre la complexité de l’hôpital

* Les  “Learning expeditions” dans 6 secteurs porteurs agriculture, énergie, habitat, sécurité, prêt-à-porter, mobilité et santé.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.