Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sécurité des patients : 30 lits fermés temporairement à l’Hôpital de Hayange (Moselle)

La décision a été prise par le CHR Metz-Thionville, qui gère l’Hôpital de Hayange depuis 2012, suite au départ impromptu et simultané de plusieurs médecins. Elle concerne 22 lits du service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et 8 lits du service de médecine. « Une décision nécessaire pour garantir la sécurité et la qualité de la prise en charge des patients » précise Marie-Odile Saillard, directrice générale du CHR Metz-Thionville dans un communiqué de presse daté du 12 avril. L’établissement rappelle également que son objectif est de reconstituer le plus rapidement possible une équipe médicale complète.
La décision a été prise par le CHR Metz-Thionville, qui gère l’Hôpital de Hayange depuis 2012, suite au départ impromptu et simultané de plusieurs médecins. Elle concerne  22 lits du service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et 8 lits du service de médecine. « Une décision nécessaire pour garantir la sécurité et la qualité de la prise en charge des patients » précise Marie-Odile Saillard, directrice générale du CHR Metz-Thionville dans un communiqué de presse daté du 12 avril. L’établissement rappelle également que son objectif est de reconstituer le plus rapidement possible une équipe médicale complète.
Revenant sur le caractère urgent de sa décision concernant une situation inédite à gérer, elle pointe la difficulté de recruter des médecins malgré une mobilisation très forte. Elle  réaffirme que la sécurité des soins et la qualité des prises en charge ont prévalu sur toute considération budgétaire et insiste sur l’accompagnement collectif et individuel des professionnels de santé concernés pour organiser leur redéploiement progressif sur d’autres postes. Enfin, la direction explique qu’aucune décision sur l’avenir des activités des secteurs concernés par la fermeture temporaire des lits ne sera mise en œuvre avant la réalisation d’études complémentaires portant notamment sur le renforcement des ressources médicales dans le cadre d’un projet médical.
Le CHR Metz-Thionville précise que plusieurs projets concernent l’hôpital de Hayange figurent dans les orientations du Projet Médical Partagé de la GHT Lorraine Nord : une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) ouvrira fin 2019 sur le site après une phase de travaux qui démarre cette année ; un programme de développement de l’offre de santé mentale se poursuit puisque le projet d’extension des actuelles capacités et de création d’un hôpital de jour a été récemment soumis aux tutelles. Enfin, le CHR a également engagé un projet d’accueil de la médecine générale dans l’ancien service des urgences. Autant de perspectives, accompagnées de création d’emplois et du lancement de travaux d’envergure, qui prouvent la volonté du CHR d’enrichir l’offre de soins sur le site de Hayange.  
Pour le CHR Metz-Thionville, les réactions suscitées par la décision de fermeture temporaire de lits à Hayange ne doivent pas détourner de la préoccupation constante d’améliorer l’attractivité de l’Hôpital auprès des médecins et le souci d’assurer sécurité et qualité des soins aux patients. Le CHR compte sur le soutien de tous les acteurs pour préparer l’avenir de l’Hôpital de Hayange dans un climat de calme et de sérénité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.