Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CHU Limoges

Présentation

Avec des équipes de forte compétence (6 500 professionnels) et son plateau technique de pointe, le CHU de Limoges est un haut lieu d’expertise dans le soin, l’enseignement et la recherche.

Acteur majeur de son territoire, il assure une offre de soin d’excellence, de proximité et de recours, au sein du Groupement Hospitalier de Territoire du Limousin (18 établissements).

Le CHU de Limoges est composé de 4 hôpitaux : le CHU Dupuytren 1, le CHU Dupuytren 2, le CHU Jean Rebeyrol 1 et 2, l’hôpital de la mère et de l’enfant et le Centre de gérontologie Chastaingt.

Il dispose de 6 centres de références maladies rares et de 40 centres de compétences.

Grâce à une étroite collaboration avec l’Université de Limoges, le CHU de Limoges s’investit pleinement dans la recherche et l’enseignement.

Ses équipes mènent actuellement plus de 1 000 études cliniques. Cette recherche s’appuie sur le Centre d’Investigation Clinique, les 4 unités labellisés Inserm et les 3 unités d’accueil GEIST, ainsi que sur le Centre de Biologie et de Recherche en Santé

Le CHU de Limoges est un acteur majeur dans la formation des professionnels soignants et médicaux de demain. Ses 8 écoles et instituts de formations sont regroupés au sein d’un campus des formations sanitaires hospitalo-universitaire d’enseignement et de recherche. La proximité géographique avec les facultés de médecine et de pharmacie fait du CHU, un hôpital d’application pour la formation des futurs médecins.

Son centre de simulation en santé Inspears permet d’assurer la formation initiale des étudiants et la formation continue des professionnels, mais aussi, de développer la recherche autour de techniques de soins innovantes.

Tourné vers l’avenir, le CHU de Limoges a entamé un vaste programme de modernisation. Cette opération d’ampleur est destinée à améliorer la qualité d’accueil et le parcours de soins pour les patients, mais également les conditions de travail de ses professionnels.

Infos pratiques

http://www.chu-limoges.fr/

CHU Limoges

2, avenue Martin Luther-King
87042 Limoges cedex

05 55 05 55 55

Direction de la Communication

05 55 05 63 51
maite.belacel@chu-limoges.fr

Gouvernance

Directeur Général, Président du Directoire :
Jean-François Lefebvre

Directeur Général Adjoint :
Jean-Christophe Rousseau

Présidente du Conseil de Surveillance :
Madame Hélène Pauliat

Président de la Commission Médicale d’Etablissement :
Pr Jean-Yves Salle

Vice-Président de la Commission Médicale d’Etablissement :
Dr Hugues Caly

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine :
Professeur Pierre-Yves Robert

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Professeur Jean-Luc Duroux

Les articles du CHU Limoges

Prélèvement rénal robot assisté sur donneur vivant

En octobre 2013, une équipe du CHU de Limoges a réalisé deux prélèvements rénaux sur donneurs vivants avec l’aide du robot chirurgical Da Vinci. Un acte moins invasif et plus sûr que les prélèvements sous chirurgie classique et des suites opératoires moins complexes pour le patient sont les principaux avantages de la chirurgie robot assistée.

Cancer : informer, accompagner, orienter, les missions de l’ERI du Limousin

Parce que le combat contre le cancer est aujourd’hui une lutte globale qui inclut le soin, la dimension sociale et le bien–être psychologique, le CHU de Limoges vient d’inaugurer le 1er espace convivial et participatif dédié à l’accompagnement du malade et de sa famille en Limousin. Situé au cœur du Centre régional du Cancer de l’hôpital Dupuytren, l’Espace de Rencontres et d’Information (ERI®) est un lieu d’accueil, d’échange et d’information animé par un accompagnateur en santé, à l’écoute du patient et de ses proches.

Limoges, le CHU le plus dynamique en prélèvement de reins

17 octobre, journée mondiale du don d’organes et de la greffe – Le CHU de Limoges rend hommage à ses équipes préleveuses pour leurs performances nationales. A leur actif, le plus grand nombre de prélèvement par million d’habitants et par région. Un dynamisme qui bénéficie à des milliers de patients en attente d’une greffe, bien au-delà des frontières du Limousin.

Le CHU référent Obésité du Limousin

En France, une épidémie d’obésité frappe la population, 15 % des adultes sont concernés selon une récente enquête nationale* et 17,8 % en Limousin ; un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. La situation a été jugée suffisamment inquiétante pour que le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé décide d’installer au moins un Centre Spécialisé de l’Obésité (CSO) par région. En Limousin, le CHU de Limoges a été désigné pour accueillir cette structure spécialisée. En majorant la dotation initiale, l’ARS du Limousin a permis d’élargir ses missions de base à la prévention.

L’essor régional des antennes de l’Unité de Prévention de Suivi et d’Analyse du Vieillissement

Prévenir la perte d’autonomie et favoriser le bien vieillir à domicile du sujet âgé est un concept qui fait école en Limousin. La région compte désormais 10 Unités de Prévention de Suivi et d’Analyse du Vieillissement (UPSAV) ; la première était fondée en 2009 par le CHU de Limoges. Depuis 6 antennes UPSAV ont été créées en Haute-Vienne et en Creuse, rejointes par 3 établissements de Corrèze. Le 2 septembre ces nouvelles structures paraphaient une convention de partenariat avec l’Agence Régionale de Santé du Limousin et du CHU de Limoges, leur coordonnateur.

Création d’un Espace de Réflexion Ethique du Limousin (Erelim)

Susciter et coordonner les initiatives en matière d’éthique dans les domaines des sciences de la vie et de la santé, telle est la vocation du centre l’Espace de Réflexion Ethique du Limousin (Erelim) fondé par le CHU et l’Université de Limoges, la FHF, la FHP, la Fehap, la Fnehad, la Fegapei, l’URIOPSS Auvergne-Limousin et l’URPS.

« Parenthèse en couleurs », exposition d’artistes séniors

Il y a 30 ans, le CHU de Limoges mettait place un atelier de peinture à destination des personnes âgées hospitalisées dans ses murs. Depuis, ces artistes séniors profitent au quotidien d’un moment d’évasion grâce à leurs pinceaux et leurs tubes de peinture, loin des couloirs, des chambres et des appréhensions liées à la maladie. Pour d’autres cet atelier est une façon d’exprimer leurs ressentis et leur émotions, notamment pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, les résidents de l’EHPAD Dr Chastaingt et de l’hôpital Jean Rebeyrol exposent leurs toiles à la Galerie Municipale du 2 au 15 avril 2013.